walkcar voiture electrique portable

Walkcar : une « voiture électrique portable » !

Environnement Mobilité

Ce n’est pas le nouveau portable tendance du moment mais bel et bien un moyen de transport électrique à quatre roues : la Walkcar. Afin de visualiser l’engin, imaginez un PC portable 13 pouces doté de quatre roulettes à propulsion électrique. L’originalité ? Vous devrez vous tenir debout. Cet engin de mobilité offre une utilisation douce puisqu’il se dirige grâce aux simples mouvements du corps.

Une vraie voiture électrique portable

Cela fait plus de cinq années que le groupe Cocoa Motors travaille sur son engin Walkcar. Cet outil de transport urbain a vu ses premières ventes effectuées au Japon. Voici la description du concepteur : une voiture électrique portable qu’il est possible de transporter comme un PC portable.

Doté de quatre roulettes à suspension indépendante, cet engin offre un pilotage à 74 mm du sol. Le pilote dirige l’engin via les mouvements du corps, un peu à la façon d’un gyropode genre Segway ou d’une monoroue électrique. Chaque roulette avant fixe (elles sont deux) de l’appareil ont le plus petit moteur électrique à l’international, d’après le concepteur, pour une puissance estimée à 260 Watts. Concernant les deux roulettes arrière, elles présentent les spécificités d’être libres et directionnelles. La planche pour sa part, qui mêle aluminium et fibre de carbone, offre des dimensions de 215 mm de longueur pour 346 mm de largeur.

Walkcar : vitesse maximale de 16 km/h et une autonomie de 7 km

Cette voiture est une machine de micromobilité dont le but n’est pas le remplacement d’un vélo ou d’un scooter électrique. Avec Walkcar, dotée d’une batterie de 68 Wh, ne pensez pas faire plus de 7 km en mode éco (allant à 10 km/h) et 5 km en mode sport (allant à 16 km/h). Néanmoins, cette dernière présente le point fort de pouvoir se recharger en soixante minutes.

Pas assez lourd, (pesant 2,9 kilos), la Walkcar est utile comme liaison dans bon nombre de situations : dans une station de métro, de bus ou le parking automobile et sa dernière destination (comme par exemple un bureau ou un commerce). À l’heure actuelle, cet engin est vendu seulement au Japon et le groupe Cocoa Motors n’a pas encore parlé de vente internationale.

Un tarif assez conséquent

Le principal souci de cet engin est bel et bien son prix. En effet, vous devrez mettre la main à la poche afin de vous offrir ce véritable bijou. En théorie, le concept est séduisant mais ce point faible en fera fuir plus d’un. Comptez aux alentours de 1700 € afin de pouvoir vous servir de cette balance unique dotée de quatre roues.

Par rapport aux paramètres, la vitesse maximale est de 16 km/h, quand le mode sport est activé. Il y a également un mode croisière (offrant une vitesse à 10 km/h) et une option « assistance de marche », qui est pour sa part à 6 km/h. Faites votre choix. Concernant l’autonomie moyenne, elle est de 7 kilomètres. Marchant comme un hoverboard, cette machine se dirigeant via les mouvements du corps (se pencher afin d’avancer ou se mettre en arrière dans le but de reculer), a aussi un autre inconvénient : il s’agit du poids maximum possible sur la plaque, faite en carbone et en aluminium. En effet, ce dernier est seulement de 80 kg.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.