six transports avenir mobilite

Six transports d’avenir qui vont bouleverser le monde de la mobilité

Mobilité

L’univers du transport a été bouleversé ces dernières années et le sera encore plus dans les décennies à venir. Adieu les véhicules thermiques et l’avion volant fonctionnant entièrement du kérosène. Les acteurs du marché du transport sont ingénieux, efficaces et inventifs. Afin de pouvoir bouger, que cela soit grâce à un véhicule volant, un avion supersonique ou un train autonome, il y a actuellement beaucoup de projets à l’œuvre. Découvrez les solutions de transport qui représenteront l’avenir de la mobilité.

Avion hybride ou électrique et supersonique

Pour combattre le bouleversement du climat et restreindre l’empreinte carbone, le milieu de l’aéronautique se renouvelle et conçoit des concepts d’avion inédits. Ces derniers peuvent être électriques, à hydrogène ou hybrides. Ainsi, en 2022, une multitude de sociétés effectuent des tests d’engins de dernière génération. Par exemple, la PME ZeroAvia avait effectué un premier vol passager via son avion à hydrogène, engendrant une levée de fonds conséquente de plus de 21 millions de dollars. La société nationale Air France teste pour sa part depuis plus de deux ans des engins électriques pour ses manœuvres au sol. La finalité du groupe est simple : atteindre la neutralité carbone d’ici 2030.

Le futur de la mobilité se trouve dans ces mots : avion électrique, empreinte carbone, intelligence artificielle, Tesla, train autonome ou encore voiture autonome.

Aller de Londres à New York en moins de quatre heures de temps ? Cela sera possible avec l’avion supersonique. Tandis que le Concorde avait décollé en 2003, le projet avait été mis de côté à cause d’un coût exorbitant et une demande en énergie bien trop conséquente. La PME Boom Supersonic a pensé et conçu un nouvel engin pouvant aller au-delà de 1 800 km/h, permettant ainsi d’aller de Londres à New-York en une durée record de 3h30. Sachez qu’avec un avion lambda, deux fois plus de temps est nécessaire. Le groupe américain United Airlines en a acheté quinze et le transport des personnes devrait commencer d’ici 2029.

Véhicules électriques à décollage et atterrissage vertical (eVTOL)

La voiture volante est un des éléments phares du film de science-fiction. Les avantages de tels véhicules seraient nombreux. Parmi eux, il y a la possibilité de baisser les embouteillages urbains et le fait de moins polluer. Concernant la vitesse, ces machines iraient à un peu plus de 100 km/h. Ces machines offrent énormément de points forts, essentiellement dans les métropoles où la circulation est conséquente. À cause de la réglementation (dont celle de l’UE), les entreprises devront patienter avant de décrocher l’autorisation des autorités afin de faire fonctionner ce genre d’appareils. Le groupe One eVTOL a récemment dévoilé les clichés de son véhicule volant proposé au grand public ! Il faut savoir que les premières livraisons sont envisagées pour l’année prochaine.

Véhicules et trains autonomes

Adieu les retards de train et les perturbations incessantes ? Dans le milieu du ferroviaire, les projets de trains autonomes sont multiples et variés. Que cela soit pour les lignes majeures ou le réseau de transport urbain, l’automatisation des process offre la possibilité de gagner beaucoup de temps et de coûts conséquents. Chez le groupe SNCF, le concept est actuellement en cours d’étude. D’ailleurs, un inédit train semi-autonome a été pensé et conçu à la fin de l’année 2020. Chez le groupe RATP, concevoir ce genre de ligne via le réseau francilien, telle que la ligne 1 ou 14, est une finalité pour les années à venir.

L’usage des véhicules autonomes se fait désormais sur des (petits) trajets ou dans des infrastructures telles que les aéroports, les véhicules autonomes donnent la possibilité aux usagers d’aller d’un point A jusqu’à un point B sans aucun conducteur. Alimenté à l’intelligence artificielle, ce genre de véhicules est de plus en plus utilisé par les acteurs renommés du secteur automobile. Le groupe Tesla est devenu l’un des leaders du secteur.

Si la technologie demeure au point, la loi, quant à elle, éprouve des difficultés à s’uniformiser. Ainsi, le développement commercial des véhicules autonomes met du temps à se finaliser. S’intègre à cela des incidents, dégradant l’image de ces véhicules. Des points techniques doivent encore être optimisés avant que les gens se laissent guider en totale sécurité …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.