mobilite future voiture decollante aeromobil

Mobilités futuristes : la voiture volante va décoller

Mobilité

Qui n’a jamais souhaité voler avec une voiture pour ne plus subir les terribles embouteillages ? Déjà vue dans une multitude de films de science-fiction, la voiture volante n’a pas encore franchi la phase de la réalité, même si des concepteurs s’y sont aventurés comme le groupe Terrafugia. La société slovaque AeroMobil se penche quant à elle sur ce projet fou, et a déjà pensé et conçu trois prototypes fonctionnels représentant plus de 300 000 heures de travail sur la dernière version.

Des véhicules pouvant rouler mais également voler !

Lorsqu’elle débarquera en 2023, cela sera une véritable révolution dans le milieu. L’entrepreneur allemand du nom de Patrick Hessel ne fait que complimenter la petite merveille qu’est la voiture volante pensée et conçue par le groupe AeroMobil. Siégeant en Slovaquie, dans la magnifique vallée du Danube, où sont présentes les usines de multiples et variés concepteurs automobiles, cette petite entreprise concocte actuellement une voiture unique pouvant prendre les airs, aussi appelée AeroMobil. Semblable à une sportive, elle peut grimper jusqu’à 160 kilomètres-heure. Concernant son châssis, il est plus que spectaculaire puisqu’il mesure pas moins de … six mètres de long !

740 kilomètres dans les airs à une vitesse titanesque de 260 km/h

Une fois débarquée sur un aérodrome, la voiture volante va effectuer un déploiement de ses ailes présentes sur son toit en seulement trois minutes. Une piste d’une longueur de 400 mètres permet de décoller et d’aller jusqu’à 260 kilomètres-heure dans le ciel. Le rayon d’action peut aller pour sa part jusqu’à 740 kilomètres ! Pour ce qui est de l’habitacle, il se révèle être extrêmement confortable et luxueux. Deux individus peuvent s’asseoir à bord de la voiture volante.

Résultat de dix années de travaux, la voiture volante AeroMobil a parfaitement réussi les tests en vol de l’Agence européenne de la sécurité aérienne. Le PDF du groupe Patrick Hessel espère décrocher la totalité des autorisations nécessaires afin d’avoir la possibilité de la proposer d’ici à deux ans, au tarif de 1,2 million d’euros, à de puissants PDG et hommes d’affaires, qui devront posséder le brevet de pilote et le permis de conduire dans le but d’en bénéficier.

Proposée d’ici 2023 !

Plus accessible, il est maintenant possible de précommander Liberty de l’entreprise néerlandaise pour la somme titanesque de 299 000 euros. La voiture volante est semblable à un mini-hélicoptère. C’est un autogire ; un rotor rétractable qui permet la portance. Néanmoins, c’est l’hélice à l’arrière qui doit garantir la propulsion dans les airs à une vitesse maximale de 180 kilomètres-heure. Au sol, il peut tutoyer les 160 kilomètres-heure sur ses trois roues. Déjà approuvé pour la route, le Liberty boucle à l’heure actuelle sa certification auprès de l’Agence européenne de la sécurité aérienne, et pourrait être vendu dès l’an prochain, selon ses fabricants. Reste que lui également a besoin d’un aérodrome afin de voler. Au final, le véhicule pouvant s’extraire des embouteillages par les airs n’est pas encore là !

Le groupe AeroMobil a affirmé que sa voiture volante fera partie des avions les plus sécurisés s’il y a collision. Les experts de la société continuent leurs travaux dans le but d’améliorer la stabilité et la maniabilité de la voiture, qui devrait être vendue d’ici deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.