Suisse SMIC

Le Smic à 4000 euros en Suisse !

Economie

Désormais, il s’agit tout simplement du salaire minimum le plus élevé à travers le globe. Depuis le 17 octobre, le Smic dans le canton suisse de Genève est de … 4 000 euros mensuel ! La durée hebdomadaire de travail afin de le toucher est plus élevée qu’en France puisqu’elle est de 41 heures. Cela avait été une véritable surprise lorsque les 500 000 électeurs de ce canton ont accepté cette proposition syndicale, à la fin du mois de septembre. En passant, il y avait donc eu une contradiction aux conseils du parlement local. En plus, cette réforme n’avait pas été acceptée par deux fois dans le passé, il y a neuf et six ans.

Si on se penche plus sur le texte soumis au vote par les syndicats, ce dernier dévoile une rémunération horaire de 23 francs suisses, ce qui correspond à 22,50 euros. C’est environ 2,5 fois plus haut que ce qui s’effectue en France, où le Smic horaire brut est à 10,15 euros, ce qui correspond à un montant par mois de 1 539,42 euros. Si on se fit au journal du Dauphiné, cette validation des électeurs, connus pour leurs côtés raisonnables et réfléchis, s’explique par la situation économique actuelle extrêmement particulière cette année.

La crise liée au Coronavirus a véritablement changé les choses

Avec la pandémie de Covid-19, les Suisses ont fait la découverte de l’envers du décor des établissements bancaires et des hôtels de luxe de la ville de Genève. En effet, dans ces derniers, il y a énormément de travailleurs pauvres n’ayant pas eu d’autres choix que de se diriger vers l’aide alimentaire dans le but de survivre et qu’ils venaient récupérer dans des files d’attente, souvent longues d’un kilomètre. La réforme va par conséquent bénéficier majoritairement aux trente mille salariés pauvres, dont énormément sont d’ailleurs des femmes.

Évidemment, vu de France, ce salaire semble extrêmement haut. Néanmoins, il est à comparer par rapport au coût de la vie très élevé en Suisse. Par contre, les travailleurs frontaliers avec des bas salaires, sont les vrais gagnants de la réforme, du moins pour les personnes ayant pu conserver leur profession. À cause de la crise du Coronavirus, des dizaines et des dizaines de milliers de salariés de Genève sont encore au chômage partiel.

Une aubaine pour les Français transfrontaliers ?

Cette augmentation est également une réelle opportunité pour les 300 000 individus qui vont tous les jours de la France à la Suisse dans le but de travailler. Or, il faut tout de même prendre en compte que ces derniers, avec leur statut, règlent l’essentiel de leurs impôts en Suisse. Là-bas, la moyenne du taux d’imposition est d’environ quarante pour cent ou encore l’assurance obligatoire privée en Suisse ou le règlement de la sécurité sociale de France est à hauteur de huit pour cent de ce que l’on gagne.

Un coût de la vie beaucoup plus élevé qu’en France

On sait que le coût de la vie en Suisse est environ 64 % plus haut en comparaison à la France. Concernant le pouvoir d’achat local, il est pour sa part à peu près 51 % plus élevé. Le coût de la vie en Suisse est tout simplement un des plus hauts du continent européen. C’est une réalité liée aux niveaux de salaires élevés dans le pays. Néanmoins, il faut prendre en compte qu’il y a de grandes différences entre les cantons suisses. Si vous comptez déménager en Suisse, n’hésitez pas à vous renseigner sur le coût de la vie là-bas, pour chaque poste de dépenses. Estimez le budget nécessaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *