test PCR coronavirus

Un robot réalise des tests PCR !

Santé

Ces dernières semaines, les tests se sont généralisés en France. L’humain semble difficilement remplaçable afin d’effectuer des tests PCR. En effet, convaincre les personnes de se faire mettre un coton-tige directement dans le nez par un robot, n’est pas chose aisée.

Ce robot peut faire un test PCR en totale autonomie

En France, comme à travers le monde, de plus en plus de tests afin de détecter le Coronavirus ont lieu. Même si nous ne sommes pas à l’heure actuelle sur une phase de tests massifs, les tests journaliers en laboratoire d’analyse se multiplient. Conséquence ? Le personnel soignant se retrouve tout simplement submergé, et cela dans de multiples régions françaises.

En tout cas, c’est la conclusion que tire une PME taïwanaise. Cette dernière a dévoilé un bras robotique pouvant faire des tests PCR de façon totalement autonome. Le but est d’apporter un soulagement aux employés médicaux, qui pourront alors se consacrer à des missions plus urgentes. Un des objectifs de ce robot est également de beaucoup plus tester afin d’enrayer la progression du Coronavirus. Néanmoins, il faut convaincre la population de se faire tester par ce genre de machines.

Ceux ayant effectué ce test le savent : il ne s’agit pas d’un instant très agréable. Le test PCR via prélèvement nasal se base effectivement sur l’usage d’un long coton-tige qu’un va mettre jusqu’au fond de la cavité nasale. Ainsi, le coton-tige vient se frotter dans une zone assez profonde.

Faire confiance à un robot : c’est toujours compliqué !

Ce test présente le désavantage d’être peu agréable. Ainsi, il est préférable d’avoir une entière confiance en la personne vous enfonçant le coton-tige. Donner cette mission à une machine revient par conséquent à déshumaniser le test, ce dernier devenant ainsi encore plus terrible pour la personne testée. L’entreprise ayant conçu cette invention le sait, et fait tout afin que son robot soit moins terrifiant pour les gens.

Par rapport à l’humain, le robot est plus performant et plus rapide. En effet, il faut compter un peu moins de deux minutes pour le test. La machine est un dérivé du produit majeur de l’entreprise Brain Navi. Il s’agit d’un bras robotique industriel dont le but est d’assurer la préparation des patients à une opération de chirurgie cérébrale. Ainsi, cela prouve la grande précision de la machine. Toutefois, le robot n’a pas à l’heure actuelle l’autorisation (l’approbation réglementaire) pour faire des tests sur la population.

La société Brain Navi pense que son robot pourrait représenter une arme de taille dans le combat face à la progression du virus. Ainsi, le groupe souhaite pouvoir installer son bras robotique dans des endroits tels que des aéroports, où la machine servirait à tester en masse les nouveaux arrivants. Chaque pays désire rouvrir son économie le plus vite possible. Afin de faire cela en totale sécurité, les tests à grande échelle (dans les aéroports) sont la meilleure solution … avec un robot au lieu d’un humain pour réaliser les tests PCR ?

Impossible de remplacer totalement l’humain

Afin de rassurer les éventuelles personnes testées, il faut garantir un fonctionnement optimal de la machine. Sans échange humain, le robot ne peut effectivement pas garantir l’absence de douleur chez l’individu testé. Avec un soignant humain, ce souci est évité. Ainsi, si la machine présentait un dysfonctionnement, même des cris continus n’empêcheront pas le robot de poursuivre son travail avec le coton-tige, avec des conséquences fortement désagréables au bout du chemin. Et vous, vous feriez-vous tester par un robot avec un test PCR ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *