Des exosquelettes pour les tétraplégiques ?

Mobilité Santé

La tétraplégie concerne environ 50 000 personnes en France. Les personnes qui en sont atteintes sont dans l’incapacité de mouvoir leurs membres. Une paralysie particulièrement lourde à laquelle s’attaque une équipe de Clinatec grâce à un exosquelette révolutionnaire.

Un exosquelette pour retrouver l’usage de ses membres

Prisonniers de leur corps, les personnes atteintes de tétraplégie attendent des avancées scientifiques majeures pour un retour à une vie normale. Une science qui s’intéresse à ce handicap et qui pourrait bien annoncer des développements positifs de taille. En effet, un système d’exosquelette est en cours de développement par une équipe de Clinatec.

Clinatec : un lieu unique au monde au service de la science

Situé à Grenoble, le centre de recherche Clinatec n’est pas très connu du grand public. Pourtant, il est unique en son genre, car il est à la confluence d’un centre de recherche classique et de la médecine. Un petit hôpital extrêmement bien équipé permet de prendre en charge certaines pathologies afin de proposer des solutions innovantes. C’est ainsi qu’une équipe dirigée par le professeur Alim-Louis Benabid travaille sur la tétraplégie.

Une enveloppe corporelle haute technologie

Le fonctionnement de l’exosquelette fait appel à des technologies de pointe qui mêlent neurochirurgie et robotique. Le projet lancé sous la direction de l’éminent neurochirurgien Alim-Louis Benabid fait part de ses premières expériences. Le principe de l’exosquelette est simple. Le patient est équipé de bras et jambes robotisés qui se meuvent en fonction des impulsions données par le cerveau. Ce type de système existe déjà pour les personnes paraplégiques, mais la complexité est bien plus grande pour les patients souffrant de tétraplégie.

Des patients conquis par l’exosquelette

Des tests sont effectués depuis un an et les résultats seront publiés prochainement dans une revue scientifique. Mais selon Alim-Louis Benabid, les réactions des premiers patients sont très positives. La sensation est extraordinaire même si un problème aussi important que l’équilibre doit encore être résolu. En effet, l’exosquelette ne tient pas encore seul en équilibre. Il reste donc beaucoup de travail à accomplir pour que l’exosquelette change radicalement la vie des personnes tétraplégiques.

Un dispositif médical lourd

La commercialisation de l’exosquelette n’entre pas encore dans les perspectives de court terme. Il s’agit d’un dispositif médical extrêmement lourd qui nécessite une opération chirurgicale. Deux implants sont posés à la place de parties du cerveau préalablement ôtées. Ainsi, les impulsions électriques qui commandent les mouvements peuvent être envoyées à l’exosquelette qui réagit en conséquence. Nul doute que le prix de cette formidable invention sera extrêmement élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *