Quand la science côtoie le numérique

Numérique

L’avènement du numérique et de toute ses innovations ont profondément transformé le monde scientifique. En effet, grâce à des progrès toujours plus nombreux, les scientifiques sont en mesure de réaliser des prouesses. Certaines écoles n’hésitent plus à créer des filières spécialisées. C’est le cas de l’Ecole nationale supérieure de chimie de Rennes, qui va ouvrir une filière dédiée au numérique. 

Un nouvel enjeu

Allier numérique et biologie ? Cela semble désormais tout à fait réaliste. A Rennes, l’Ecole nationale supérieure de chimie devrait lancer une toute nouvelle filière d’ici à septembre. “Chimie & Numérique” sera proposée pour les élèves-ingénieurs de troisième année. L’enjeu est simple et limpide. Il est nécessaire d’apprendre à utiliser des programmes informatiques pour effectuer des modélisations et simulations, devenues incontournables dans les domaines de l’industrie et des services.

Un besoin exprimé par les entreprises

Pour Caroline Nugier, directrice du cycle ingénieur, ce nouveau cursus répond à des besoins exprimés par les entreprises. “De cette enquête est ressortie la nécessité de pouvoir embaucher des ingénieurs chimistes spécialisés dans le numérique”. Grâce à cette formation d’un tout nouveau genre, les débouchés proposés sont très nombreux.

Quel avenir pour ses biologistes en herbe ?

Cette nouvelle filière Chimie & Numérique propose de développer des compétences en gestion de l’information, analyse et traitement de données, modélisation et simulation dans les domaines de la santé, de l’énergie, de l’environnement, des procédés industriels, de la vie quotidienne”, précise Caroline Nugier.

Par une approche pédagogique basée sur des séances de travaux dirigés/pratiques et à l’aide de logiciels, elle abordera notamment le domaine de la chimie thérapeutique (qui étudie les relations entre la structure des corps chimiques et leurs propriétés thérapeutiques) par la modélisation moléculaire ou celui des matériaux. Par la conception assistée par ordinateur, elle permettra de découvrir les outils de simulation de nombreux systèmes de production, de suivi, de traitement ou de distributions industriels pour les domaines de l’environnement”, conclue-t-elle.

Le parcours “Chimie et Numérique” demande une grande implication de la part de ses inscrits. En effet, un projet numérique en lien avec leur perspective professionnelle leur sera demandé. L’importance croissante du numérique dans tous les domaines de l’industrie et des services devraient pousser les élèves-ingénieurs à se dépasser.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *