capteurs photo Sony

De l’intelligence artificielle dans des capteurs photo

Numérique

Sony, un des concepteurs majeurs de capteurs, a récemment fait l’annonce d’une nouveauté. Il s’agit d’un capteur de 12,3 mégapixels. Ce dernier a la particularité d’être doté d’une puce intégrée permettant l’analyse d’images via l’IA.

Intégration de l’intelligence artificielle dans deux nouveaux capteurs photo

Est-ce que cette IA intégrée dans les capteurs photo représente un changement important dans le milieu de la photographie ? Beaucoup de personnes pensent que c’est le cas. En tout cas, la célèbre marque Sony a dévoilé ses deux nouveaux capteurs photos. Il s’agit des modèles suivants : les IMX500 et IMX501. La spécificité de ces équipements est l’intégration d’unités de traitement, utilisant des algorithmes d’IA. Or, ces modules ne sont pas envisagés à l’heure actuelle pour les smartphones, mais plus pour une utilisation professionnelle.

Optimiser des capteurs photos à l’intelligence artificielle n’est pas nouveau. Or, en temps normal, l’intelligence est à l’extérieur et non intégrée dans l’appareil. En règle générale, l’IA se situe sur un serveur distant avec lequel l’équipement échange avec le réseau. En tout cas, le succès est incontestablement au rendez-vous car la marque Sony ne parvient pas à livrer assez de capteurs photo afin de répondre à la demande.

Analyse d’image et conservation de la confidentialité

Grâce aux nouveaux capteurs photo signés Sony, l’intelligence artificielle est nettement plus à proximité du système de prise de vue. Les modèles IMX500 et IMX501, qui font chacun 12,3 mégapixels, ont une puce dotée d’unités de traitement ainsi que d’une mémoire. Cette puce peut effectuer des actions, en se servant de l’IA.

Il y a là divers avantages à une IA intégrée en comparaison avec un système d’intelligence artificielle externe. Tout d’abord, le temps pour l’analyse d’images sera plus court, offrant la possibilité de traiter en temps réel. C’est également une façon de diminuer la consommation d’énergie. L’intérêt majeur d’une IA intégrée reste tout de même une confidentialité optimale. Ainsi, les réglementations comme par exemple le RGPD sont à coup sûr respectées avec une IA intégrée à une puce.

C’est là qu’intervient ce que l’on nomme l’edge AI, en opposition avec la pratique du cloud computing. Avec l’edge AI, il n’y a pas d’envoi des données afin que ces dernières soient analysées sur un serveur distant. L’avantage est ici que les calculs sont effectués en local. Ainsi, il n’y a que les métadonnées nécessaires qui sont transmises. Le tout se fait selon le modèle d’intelligence artificielle présent dans la puce. Les utilisations sont multiples, allant de la reconnaissance d’éléments ou de personnes jusqu’à la surveillance, en passant par des analyses psychologiques. Les perspectives sont par conséquent nombreuses, autant pour la photographie que pour d’autres domaines.

Une IA à capacité restreinte

Toutefois, la puce intégrée n’a pas une puissance de calcul identique à un serveur externe. Ainsi, les capteurs photo ne peuvent faire que des actions « classiques », comme par exemple détecter des personnes, effectuer un suivi d’un groupe d’individus ou d’un élément en mouvement ou encore concevoir une « carte de fréquentation ». Par contre, il n’est pas possible d’utiliser l’IA en tant qu’option de reconnaissance faciale. En effet, cela demande nettement plus de puissance.

Néanmoins, les capteurs photo sont extrêmement utiles dans divers domaines tels que par exemple le commerce ou l’industrie. Par exemple, on peut s’en servir afin de faire un décompte du nombre de clients journalier dans un magasin. On peut également utiliser les capteurs pour le suivi des stocks.

La marque a débuté l’expédition des premiers capteurs d’image IMX500, alors que les modèles IMX501, munis quant à eux d’un support, vont débarquer courant juin. Par contre, vous devrez patienter l’année prochaine afin que les premiers appareils utilisant ces nouveaux capteurs photo apparaissent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *