Volkswagen : le marché prometteur des voitures électriques

Environnement Mobilité Société

Depuis quelques années, les questions de l’environnement et de l’éco-système sont devenues primordiales. En effet, nombreuses sont les entreprises à prôner “le retour aux sources” et un comportement plus vert. Dans cette nouvelle dynamique, les constructeurs automobiles sont très souvent précurseurs. Alors que des alternatives aux voitures se mettent en place et font partie intégrante du paysage urbain, certaines marques comme VW, du groupe Volkswagen, n’hésitent pas dépasser leurs limites pour séduire les consommateurs. 

Le succès des voitures électriques en France

Les automobilistes sont de plus en plus nombreux à choisir la voiture électrique en France. Notre pays est même devenu, en 2017, le premier parc de véhicules zéro émission en Europe.

Sensibilisés par les rendez-vous environnementaux comme la COP 21 et alertés par les épisodes récurrents de pics de pollution, les Français ont changé de regard sur les véhicules électriques. Conscients des effets néfastes des gaz à effet de serre, 80% d’entre eux se disent prêts à changer leurs modes de transport pour participer à l’amélioration de la qualité de l’air.

Un engouement et une prise de conscience internationale

Pour répondre à un nouveau mode de vie plus respectueux de l’environnement, les constructeurs automobiles n’hésitent plus à redoubler d’efforts pour inventer la voiture de demain. C’est notamment le cas de la marque VW. La filiale du groupe Volkswagen compte vendre plus d’un million de voitures électriques par an d’ici 2025. La marque compte notamment sur les marchés européens et chinois pour atteindre cet objectif. Elle n’exclut pas non plus d’étendre son marché à l’hémisphère sud. En effet, VW décèle des perspectives d’avenir en Amérique latine, qui ne sont pas encore inclues dans ses objectifs de vente.

Leader mondial du transport non polluant

En 2015, les médias dévoilent le scandale des tests d’émissions truqués de véhicules Volkswagen. Cette fâcheuse affaire avait entaché l’image du constructeur allemand. Accusé d’avoir fraudé sur les contrôles antipollution aux Etats-Unis, Volkswagen avait dû, à l’époque, rappeler près de 482 000 voitures. L’image et la crédibilité de Volkswagen dans le monde entier sont, depuis, entamées.

Loin de se laisser abattre, le constructeur entend bien devenir un voire LE leader mondial du transport non polluant et souhaite livrer un million de véhicules électriques de marque VW annuellement d’ici 2025, à partir d’une plate-forme baptisée MEB.

On peut avancer que nous dépasserons l’objectif du million à partir de la MEB“, a déclaré à Reuters Christian Senger, directeur du pôle mobilité électrique de la marque VW.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *