taxis volants Joby

Taxis volants : Joby a signé un record de distance !

Mobilité

L’adav électrique signé du groupe Joby Aviation a « volé » 249 km sur une unique charge alors que Volocopter a récemment effectué son premier vol public avec équipage aux USA. Découvrez-en plus sur le phénomène des taxis volants.

Une performance sans passagers

Ces dernières semaines, il y a une forte actualité par rapport aux taxis volants, ce nouveau moyen de transport, avec notamment l’organisation de deux évènements sur les taxis volants Joby Aviation et Volocopter. Joby Aviation pour sa part a battu le record de distance sur une unique charge. Le vol effectué a été fait sur une distance de 249 kilomètres en 77 minutes avec son adav électrique muni de six rotors performants et pivotants. La performance a été effectuée sans aucun passager à bord. Néanmoins, elle intègre la totalité des phases de décollage et d’atterrissage, étapes extrêmement énergivores.

Pour ce qui est du taxi volant du groupe Joby, il s’envole pour sa part à la verticale au même titre qu’un hélicoptère. Ensuite, ses rotors vont effectuer un basculement, de façon progressive, en position horizontale dans le but de voler comme un avion. Il pourra accueillir quatre passagers ainsi qu’un pilote en « roulant » à 320 kilomètres par heure en vitesse maximale. Ce vol grande distance est un grand pas pour l’entreprise d’un commencement d’exploitation commerciale à la suite de dix ans de développement.

Volocopter opérationnel d’ici deux à trois ans

Pour ce qui est de l’allemand Volocopter, il s’agit d’un vol en public piloté qui a été effectué aux USA, et cela est tout simplement inédit sur le sol américain. L’adav électrique, doté de 18 rotors, a effectué son premier vol avec équipage il y a cinq ans sur les terres allemandes. Depuis, le Volocopter a fonctionné avec et sans passagers dans les villes de Singapour et de Dubaï, et même au prestigieux évènement CES de Las Vegas il y a trois ans.

L’essai qui a eu lieu outre-Atlantique a duré quatre petites minutes avec une vitesse maximale de 29 kilomètres par heure à cinquante mètres d’altitude. Les taxis aériens sont l’avenir du monde du transports. L’intégration des vols électriques est étudiée dans les villes du monde entier lors des deux ou trois années à venir.

Le meilleur des deux mondes

La machine volante signée Joby Aviation se révèle être un aéronef totalement à part, grâce notamment à son fuselage doté d’une forme hybride, située entre l’avion et l’hélicoptère. Muni de six hélices lui offrant la possibilité de partir à la verticale, l’engin est comparable à un hélicoptère. Toutefois, lorsque le taxi volant est à la bonne altitude, les rotors pivotent pour transiter en position horizontale. Cela donne la possibilité à la machine de progresser comme un avion, en se servant des deux éléments suivants : portance des ailes et fuselage hybride (avec l’aérodynamisme).

Cette option de fonctionnement offre la possibilité de faire des gains conséquents d’énergie. Au niveau de l’efficacité énergétique, un rotor vertical au même titre que sur un hélicoptère est un réel cauchemar. En effet, cela revient à se servir de la majorité de la puissance dans le but de combattre la gravité, au lieu de l’utiliser afin de progresser. En effectuant un pivotement de ses rotors, (un fonctionnement réputé sous la dénomination de VTOL), cette machine puise le meilleur des deux technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.