Apollo 11

Apollo 11 : une révolution économique et technologique

Alimentation Economie Energie Finance Géopolitique Mobilité Numérique Santé Société

La mission Apollo 11 envoya pour la première fois de l’histoire en 1969 un équipage de trois hommes sur la lune. Si l’exploit est avant tout historique, la mission est aussi à l’origine d’une révolution technologique et économique qui bouleversa de nombreux domaines d’activités. Un projet ambitieux qui permit aux États-Unis de conserver leur hégémonie mondiale à l’époque de la guerre froide.

Révolutionner l’informatique : une question de décollage

Avant le décollage d’Apollo 11, l’informatique était loin d’être aussi poussé, et surtout d’être aussi mobile. Les ordinateurs pesaient plusieurs centaines de kilos, et nécessitaient des quantités d’énergie phénoménales. Ce n’est qu’après l’arrivée du disque dur à l’état solide et des transistors que le matériel informatique a pu réduire significativement son volume, au point de pouvoir être inséré dans une fusée.

G. Scott Hubbard, ancien directeur du centre de recherche Ames de la Nasa, explique queLes fusées devaient fournir une très forte poussée, mais il fallait aussi réduire la masse et augmenter la puissance à bord pour l’informatique“. Certes, l’informatique était déjà en pleine évolution, mais c’est avant tout le programme spatial qui permit l’accélération de son développement.

Parmi les avancées en matière de numérique, on peut notamment citer l’implication d’Apollo 11 dans le développement de l’IRM. Au départ, les ingénieurs de la NASA souhaitaient “simplement” améliorer la qualité des images de la surface de la lune à l’aide de techniques d’analyse numérique. Finalement, ces techniques ont trouvé leur place dans l’imagerie médicale type CT-scan et IRM.

Les avancées scientifiques : une question de survie

On retrouve également toutes sortes d’innovations scientifiques appliquées désormais dans des domaines variées. La Nasa a par exemple inventé un appareil de purification d’eau portatif. Pesant seulement 255 milligrammes, il purifie l’eau des astronautes en relâchant des ions argent, sans chlore. Une innovation dupliquée dans les systèmes collectif de distribution d’eau pour tuer les microbes.

Autre invention ingénieuse : les repas lyophilisés. Créés pour conserver la nourriture dans l’espace sans réfrigérateur, les chercheurs ont donc trouvé un moyen de déshydrater les aliments pour réduire leur masse. Les emballages sur-mesures empêchant l’humidité et l’oxygène de les pénétrer.

Les révolutions technologiques : une affaire géopolitique

Les exemples sont nombreux, et d’après Brian Odom, historien de la Nasa, “Aucune entreprise n’aurait pu le faire“, avant d’ajouter “Mais c’était ça, Apollo. Et le programme spatial continue à le faire aujourd’hui“. Un programme de recherche avant tout, qui a donné aux États-Unis l’opportunité de démontrer leur puissance en période de guerre froide.

Casey Dreier, de l’organisation The Planetary Society, explique que “c’était avant tout une démonstration des capacités technologiques et organisationnelles, un message envoyé par les Etats-Unis non seulement à l’Union soviétique, mais aussi aux pays qui venaient d’être décolonisés après la chute des pouvoirs européens“.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *