Black Blocs : qui sont-ils ?

Société

La journée du premier mai a particulièrement été marquée par les travailleurs manifestant contre plusieurs réformes du gouvernement, notamment celle du statut des cheminots. Mais les médias auront été plus attentifs aux violences survenues pendant ces rassemblements. Des hommes en noir, les “Black Blocs” comme ils se font appeler, n’ont pas hésité à saccager mobilier urbain, véhicules et autres enseignes de restauration. 

Le 1er mai, réservé aux travailleurs

Habituellement, le premier mai est consacré aux travailleurs, qui, s’ils le souhaitent, peuvent manifester comme les y autorise la loi. Cette journée, exemptée de tout travail, n’a pas dérogé à la règle. Des milliers de manifestants ont été recensés aux quatre coins de la France, notamment à Paris.

Des rassemblements gâchés

Alors que, dans l’ensemble, les manifestations se déroulaient sans encombres, la situation a très vite dérapé dans les rues de Paris. En effet, près de 1000 individus de noir vêtus ont semé la discorde dans la capitale. Ces hommes, les “Black Blocs”, se présentent comme anticapitalistes, écologistes radicaux, anarchistes, généralement anti-Etat.

Black Blocs : qui sont-ils ?

Selon Pierre-Henry Brandet, ancien porte-parole du ministère de l’Intérieur, les “Black Blocs”, “forment dans les manifestations, des groupes éphémères, dont l’objectif est de commettre des actions illégales, en formant une foule anonyme non identifiable”. “C’est la raison pour laquelle ces individus portent des vêtements noirs ou très sombres, ce qui rend difficile le travail d’identification et d’interpellation. Ils s’habillent ainsi au dernier moment et changent immédiatement de tenue une fois les exactions terminées“, ajoute Francis-Dri, auteur du livre “Les Black Blocs, la liberté et l’égalité se manifestent”.

A l’issu de ces événements violents, la préfecture de police de Paris a annoncé avoir interpelé plus de deux cents Black Blocs, dont une centaine a été placée en garde à vue.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *