Emmanuel Macron vs exit tax

Finance Société

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé vouloir se séparer d’un impôt entré en vigueur sous Nicolas Sarkozy, l’exit tax. Mis en place en 2011, ce prélèvement a pour principal objectif d’éviter la délocalisation des contribuables français à l’étranger.

Lors de sa visite officielle aux Etats-Unis, Emmanuel Macron en a profité pour donner quelques interviews aux médias nationaux. Il s’est notamment livré au magazine américain Forbes, spécialisé dans l’économie. “C’est une grave erreur pour nos start-up parce que nombre d’entre elles, quand elles considéraient la France moins attractive, décidaient de lancer leurs projets en partant de zéro à l’étranger dans le but d’éviter cet impôt. Le message que je veux envoyer aux investisseurs étrangers est que nous baissons l’impôt sur les société, nous simplifions tout. Apportons plus de flexibilité sur le marché du travail, accélérons la transformation de l’économie française“, a t-il confié.

Exit tax : quel est cet impôt ?

Créée en mars 2011 par Nicolas Sarkozy, l’exit tax a été modifiée par la loi de finances rectificative pour 2013. Elle concerne désormais les contribuables qui transfèrent leur domicile fiscal hors de France depuis le 1er janvier 2014. Selon le Figaro, “cette mesure fiscale vise depuis le 1er janvier 2014 les contribuables détenant un patrimoine en actions et obligations supérieur à 800.000 euros ou détenant au moins 50% du capital d’une entreprise”.

Les gens sont libres d’investir comme ils le souhaitent”, a déclaré Emmanuel Macron au magazine. “Si vous voulez vous marier, vous ne devriez pas avoir à expliquer à votre partenaire: si tu te maries avec moi, tu ne seras pas libre de divorcer. Je suis pour l’idée de pouvoir se marier et être libre de divorcer”, a-t-il a ajouté lors de son interview.

Une décision mauvaise pour l’image du président ?

Alors qu’Emmanuel Macron est considéré comme le “président des riches”, cette décision vient mettre le feu aux poudres. En effet, selon un expert économie de RTL, “expliquer dans une interview en anglais qu’il va supprimer un nouvel impôt payé par une petite poignée de riches semble totalement surréaliste et déconnecté des préoccupations des Français”.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *