inedit helicoptere hydrogene

Un inédit et révolutionnaire hélicoptère à hydrogène

Mobilité

Les groupes PIAC et EDM Aerotec ont collaboré afin de fabriquer le tout premier hélicoptère à hydrogène du globe. Ce dernier devrait décoller en 2023 … Présent dans l’État de Pennsylvanie, l’entreprise PIAC met sur pied depuis des années des avions expérimentaux à finalités civiles et militaires.

Son directeur, nommé John Piasecki, a dévoilé pendant un symposium (il s’agit d’un congrès de spécialistes, sur un thème scientifique) de la Vertical Flight Society que sa société devrait procéder aux premiers essais de transport d’un hélicoptère CoAX-2D de la société germanique EDM Aerotec.

L’hydrogène pour voler

L’avionneur Piasecki Aircraft Corporation, nommé plus communément PiAC, a donc pour objectif d’intégrer une pile à combustible à un petit hélicoptère ULM. Ce sera le tout premier engin a fonctionné grâce à de l’hydrogène dans le but de voler. Il faut savoir qu’il existe différents types d’hydrogène : bleu, gris, jaune et vert. En effet, l’hydrogène est la plupart du temps mêlé à une couleur, qui est lié à la manière dont il est conçu.

Dans le domaine de l’aviation, l’avantage majeur dans le but de décarboner les voyages demeure l’hydrogène grâce à l’avantage de sa masse volumique. Les avionneurs se penchent sur cette option qui demandera sans aucun doute de revoir le design et la fabrication des aéronefs. Concernant les avions, de grandes ailes volantes sont pensées afin de supplanter les architectures actuelles. En tout cas, l’hydrogène commence à intégrer les hélicoptères.

Grâce à ce carburant, le révolutionnaire CoAX-2D du groupe allemand Edm Aerotec, revu par Piascki Aircraft Corporation (PiAC), devrait bientôt s’envoler. Il faut savoir que l’engin sera le premier hélicoptère à avoir un moteur fonctionnant à l’hydrogène.

Premier vol d’un hélicoptère à pile à combustible l’an prochain

Intégrant la famille ULM, cet hélicoptère possède déjà une certification avec un moteur thermique. Ayant subi une modification signée PiAC, il intégrera une pile à combustible émettant 80 kW. L’aéronef aura les éléments suivants : batterie, réservoir d’hydrogène, onduleur ainsi que moteur électrique. Afin que tout cela soit parfaitement dirigé, un système informatique sera présent, tout comme un système de refroidissement muni de quatre ventilateurs. Un réservoir d’oxygène sera également de la partie.

Au moyen de ce CoAX-2D optimisé, la société PiAC désire effectuer un prototype fonctionnel qui pourrait lui permettre de fabriquer un hélicoptère à hydrogène. Il s’agit du PA-890. Un engin d’une plus grande taille, pouvant permettre de transporter plus de deux individus. Les vols inédits de la variante hydrogène du CoAX-2D devraient survenir en 2023. Si on se fie à PiAC, l’utilisation de la pile à combustible à hydrogène pourrait diminuer les prix d’exploitation de moitié en comparaison aux hélicoptères classiques.

Des points forts de taille

L’utilisation d’une pile à hydrogène diminue par conséquent les coûts d’exploitation de moitié en comparaison aux hélicoptères marchant avec un carburant classique. Ce système conçoit deux fois plus d’énergie que les batteries lithium-ion qui permettent l’alimentation des aéronefs électriques à décollage et atterrissage vertical.

Avec l’annonce de la conception du premier hélicoptère alimenté à l’hydrogène, on peut légitimement se demander si ce combustible « propre » est réellement l’option à nos soucis d’émissions. L’hydrogène est-il réellement l’énergie du futur ? C’est en tout cas ce que laisse penser le milieu automobile et aéronautique. La conception d’un hélicoptère fonctionnant avec une pile combustible à l’hydrogène, et qui a été dévoilée par la société Piasecki Aircraft, confirme cela. Alors, nous dirigeons-nous en direction d’un avenir zéro émission ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.