automobile efi mobilite avenir ia

Automobile : EFI se positionne sur la mobilité d’avenir via l’IA

Uncategorized

Le leader de l’équipementier automobile EFI a acheté une entreprise d’ingénierie experte dans le domaine du numérique dans le but d’offrir aux concepteurs, à la clientèle des modules mécatroniques, des services de traitement d’informations qualitatifs et indispensables pour les nouveaux usages du véhicule d’avenir.

Un virage en direction de l’intelligence artificielle

La vieille Compagnie Industrielle des Fils et Câbles Électriques, apparue en 1936, avait déjà anticipé et pris le chemin de la mécanique à l’électronique dans le secteur automobile. Désormais, le groupe EFI Automotive prend celui de l’IA avec l’achat du bureau d’ingénierie nommé Akeoplus.

L’équipementier familial depuis maintenant quatre générations pense et conçoit une multitude de capteurs et actionneurs mécatroniques pour les concepteurs majeurs à l’international. Voici la liste de ces derniers : Volkswagen, Ford, ZF, Stellantis ainsi que General Motors. La société souhaite optimiser son offre de produits, proposés avec leurs logiciels maison, avec une offre de services pouvant s’occuper des données conséquentes générées. Cela, le groupe sait parfaitement le faire.

La société EFI Automotive a pour finalité d’offrir à sa clientèle de multiples options innovantes et essentielles dans la conception de valeurs. Un des buts du groupe est l’exploration de différents secteurs, en intégrant le savoir-faire et les nouvelles compétences d’un expert de l’IA, de l’internet des objets et de la sécurité des informations dans le secteur industriel.

Machine de recharge

L’entreprise EFI veut représenter un accompagnement pour les bouleversements technologiques du milieu automobile, avec l’abandon des moteurs thermiques envisagés dans 13 ans sur le continent européen. D’ailleurs, cela menacerait cent mille professions dans le pays, ce phénomène allant de pair avec la popularisation de la connectivité et de l’autonomie.

La société Beynost, basée dans le département de l’Ain, affirme qu’environ 45 % des véhicules posséderont une technologie embarquée leur donnant la possibilité d’être connectés avec tout ce qui est avoisinant (cela pouvant être des véhicules, des infrastructures, des piétons ou encore le cloud) pour l’horizon 2030. Ainsi, la firme EFI accélère sa politique de mobilité d’avenir, avec un souci permanent de pérennisation de la profession industrielle dans le pays.

EFI choisit la diversification de ses activités

Le savoir-faire signé Akeoplus, acteur du milieu 4.0 dans une multitude de marchés tels que la pharmacie, l’agroalimentaire, mais également le ferroviaire ou l’aérospatial, permet à EFI de grandes projections de diversification dans ces deux autres milieux majeurs de la mobilité. Les deux sociétés ont déjà pensé et conçu ensemble, avec la petite entreprise Magtech, une machine de recharge autonome par induction, encore en pleine phase de démonstration à l’heure actuelle.

Akeoplus va devoir s’attarder sur la numérisation des usines EFI dans le département de l’Ain, mais également dans les pays que sont la Turquie, la Chine ainsi que les USA, le but étant d’obtenir le plus grand gain de précision et de rentabilité possible. Le groupe à 200 millions d’euros de chiffre d’affaires fait travailler près de 1 700 individus dont plus de 800 dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.