mission h24 prototype hydrogene

Avec la mission H24, un prototype hydrogène en direction du futur

Environnement Mobilité

Juste avant la dernière édition des 24 Heures du Mans, un superbe prototype à propulsion électrique-hydrogène a effectué un tour d’honneur devant le public. Découvrez ce véhicule mis en avant grâce à la mission H24 et cherchant un futur idyllique dans l’Endurance.

Voiture du futur

Ce n’est pas un jet qui a traversé la piste des 24 heures du Mans. Même si le bruit est ressemblant, cela n’a pas grand-chose à voir. Une fois les derniers détails techniques réglés, avant le départ de la 89ème édition de la célèbre course mancelle, le véhicule du futur a fait un grand tour d’honneur pour le public, pour le plus grand bonheur des yeux et des oreilles des spectateurs. Cette véritable voiture du futur a donc parcouru la piste de la plus réputée des courses au monde.

Un signe de plus que nous allons devoir dire adieu aux moteurs thermiques afin de garantir le futur du sport automobile ? L’interrogation mérite d’être posée. En tout cas, c’est bel et bien cette question qui est à l’origine de la Mission H24 qui a conçu un prototype à propulsion électrique-hydrogène. Avec comme finalité la participation à un double tour d’horloge d’ici quatre années, moment repoussé d’une année par l’Automobile club de l’Ouest.

La première phase était la fiabilisation de cette technologie performante dans un châssis. La seconde, c’est de façonner une voiture avec un but de performance.

« Vivre avec son temps »

Le moteur à hydrogène marche grâce à la combustion du dihydrogène et du dioxygène afin de concevoir de l’énergie et émettre de l’eau. Un concept facile à appréhender, propre et qui pourrait surtout permettre une véritable révolution. D’ailleurs, on se sert de cette méthode chez beaucoup de constructeurs. À l’heure actuelle, cela n’est pas le cas sur la piste. Seul l’avenir nous dira ce qu’il en est.

Dans le box intégrant le logo de la mission, avec vue sur la piste du circuit Bugatti, un Monégasque se penche sur la conception de la voiture, la H24, qui suit la LMPH2G. Il s’agit d’un grand projet à moyen ou long terme, qui pourrait tout simplement bouleverser le futur de ce sport.

Dans l’équipe depuis quelques mois, Richelmi est comme un enfant et devient désormais expert dans ce qu’il nomme le laboratoire du futur. Il faut dire qu’entre les réservoirs dont se servent normalement par les bus, le compresseur permettant le rechargement de l’hydrogène et la vapeur d’eau, on se croirait dans un véritable laboratoire de scientifiques !

L’hydrogène, le futur des voitures de courses

Il y a différentes contraintes, essentiellement en lien avec l’autonomie. Ce sont en tout cas les dires du pilote et ces derniers sont validés par Bouresche, qui désire dénicher les solutions adéquates dans le but d’améliorer les performances de la voiture.

Avec six partenaires, la Mission possède un projet extrêmement ambitieux et porté par la plupart des pilotes. L’ACO, qui s’occupe de l’organisation de la célèbre course du Mans, soutient aussi le projet. Le groupe TotalEnergies, fournisseur de carburant pour le championnat du monde d’Endurance, dévoile que « l’hydrogène est le futur » des voitures de course et surtout durant le double tour d’horloge du Mans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.