capsules volantes france

Les futures capsules volantes monoplaces en France

Mobilité Société

La circulation des capsules volantes monoplaces se fera très prochainement en France. Caps, un jeune groupe français, a débarqué au salon Vivatech avec un incroyable concept de capsule volante. Permettant d’accueillir un seul passager, cette dernière pourrait être utiles pour des déplacements intra-urbains sur une courte distance.

Signé Craps

En France, la petite société Caps a pensé et conçu à un nouveau concept de déplacement urbain. Il s’agit d’un mécanisme de transport aérien monoplace et autonome. Si tout se déroule correctement, il pourrait y avoir déploiement des taxis volants à partir de 2025 dans différentes grandes villes françaises.

Le but est la mise en place dans les villes des stations d’atterrissage mobiles, de petites structures. Ces dernières seront simples à bouger en fonction des besoins, dans des lieux stratégiques tels que les gares, les aéroports ou encore les centres d’affaires. La technologie pensée et conçue par l’entreprise Caps va effectuer des vols dans un rayon de quinze kilomètres à une vitesse maximale d’à peu près 70 kilomètres par heure, à des altitudes situées entre 150 et 300 mètres.

Capsules volantes : huit moteurs !

Allez-vous embarquer dans une capsule volante ? Ce genre de capsules totalement électriques, munies de huit moteurs, recevront uniquement un individu à la fois. Ainsi, il n’y aura aucun pilote.

Néanmoins, un professionnel pourra diriger une capsule à distance s’il y a un quelconque souci technique. Notons que chaque équipement sera également muni d’un parachute s’il y a urgence. Des premiers tests ont déjà été faits et cela fut un grand succès.

Plus de rentabilité en comparaison aux thermiques

Il y aura rassemblement de la totalité des capsules d’une ville dans une centrale unique. Ces dernières seront rechargées en continu. Effectivement, elles ne seront pas dans leurs stations quand elles ne seront pas utilisées. L’utilisateur quant à lui aura la possibilité de réserver un vol grâce à une application mobile. Ainsi, une Caps se positionnera dans la station la plus à proximité, d’où l’engin pourra partir décoller et aller à la station la plus près de sa destination finale, en un petit quart d’heure.

À l’heure actuelle, le projet en est uniquement à la phase de prototype. Or, Paul Cassé, le dirigeant du groupe Caps, souhaite que les choses aillent plus vite. L’entreprise a fait le tour des responsables de mobilité dans les plus grandes villes en France afin de bien cerner chaque besoin. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats furent positifs : 100% de bons retours. Pour ce qui est de la sécurité, le PDG le garantit : depuis ses débuts, l’aéronautique milieu de transport le plus sécurisé à l’international. Ainsi, il affirme que par conséquent, il est plus sûr de parcourir la capitale française en Caps qu’à pied. Une première exploitation commerciale arrivera d’ici trois à quatre ans. Pour patienter, une maquette du projet avait été exposée à Viva Technology en juin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.