Aux USA, la Californie valide la circulation des véhicules autonomes Nuro

Mobilité

En Californie, Nuro peut désormais faire circuler ses voitures dans deux comtés. Le groupe est connu pour être un fabricant de véhicules électriques autonomes permettant une livraison quotidienne de produits. Or, à l’heure actuelle, la circulation de ces voitures est fortement restreinte. La première phase test se fera avec des Toyota Prius, personnalisées pour l’occasion.

Nuro : enfin un premier client pour les véhicules autonomes !

Cette année, dans deux comtés de l’État de Californie, il sera possible de voir ces voitures de livraison sans conducteurs en circulation. Il faut savoir que Nuro est la première société à avoir eu l’autorisation des autorités pour le service de livraison sans chauffeur humain dans cet État. Le groupe n’a pas souhaité dire qui était son premier client. Or, la firme a signifié qu’il s’agissait d’un partenaire « établi ». Ainsi, les résidents des deux comtés concernés pourront profiter de livraisons (que cela soit des produits ou de l’alimentation) chez eux ou sur leurs lieux professionnels respectifs.

Ce tout premier permis de déploiement est un moment essentiel dans l’expansion des véhicules autonomes de l’État. Le directeur du département des véhicules motorisés a pour sa part déclaré que la sécurité du public automobile était une priorité absolue dans le développement de ce projet.

Utilisables seulement dans quelques rues en Californie

Depuis maintenant plus de quatre années, la société Nuro effectue des tests par rapport au R2. Il s’agit d’une camionnette autonome de type électrique, présentant la spécificité d’être plus haute que large. Autre fait peu commun pour le véhicule : il ne possède pas de volant et pas de sièges. La finalité du robot qu’est le R2 sera de livrer des produits. Néanmoins, sa mise sur le marché s’effectuera dans un deuxième temps. À l’heure actuelle, le service de livraison sera garanti, comme dit un peu plus haut, par des Toyota Prius personnalisés.

La sécurité des piétons et des conducteurs est un enjeu majeur de ce projet et c’est pourquoi des restrictions ont été mises en œuvre. Ainsi, la vitesse maximale sera restreindre à 40 km/h. À l’heure actuelle, le véhicule pourra seulement prendre certaines chemins, à la seule condition qu’il fasse beau. La zone concernée est restreinte et se situe dans la Silicon Valley. Ainsi, il faudra être patient avant de pouvoir observer un R2 sur une autoroute.

Déjà vu en 2020 durant le confinement

Nuro n’est pas la première entreprise à se positionner sur ce secteur et à avoir décroché une autorisation des autorités locales. En effet, le groupe Waymo a également obtenu un feu vert pour de tels tests. Avant la Californie, Nuro avait effectué des tests dans deux autres États : le Texas et l’Arizona. Ces deux derniers se sont déroulés sans aucun problème.

Avec les règles durcies à cause du Coronavirus, la loi permet à Nuro une circulation de 5000 de ses prototypes sur les routes californiennes de la Silicon Valley. Ainsi, le Nuro R2 peut se balader aux côtés des autres véhicules même s’il ne possède ni siège ni volant. Au final, il n’y a que les roues ainsi que les suspensions du Nuro R2 qui rappellent une voiture classique automobile traditionnelle. La majorité des véhicules sert à la livraison avec des parcours allant de l’entrepôt d’un commerce jusqu’à la maison d’un particulier. Dans les années qui viennent, une chose est sûre : ces véhicules autonomes vont se multiplier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.