nasa

Mission Artemis : la NASA va envoyer une femme sur la Lune

Finance Mobilité Numérique Société

La NASA souhaite faire appel à une femme pour sa prochaine expédition lunaire. Prévue pour 2024, la mission Artemis, qui vient rompre avec la traditionnelle missions Apollo, n’a pas de budget définitif. L’agence a tout de même demandé une augmentation de budget de 1,6 milliards de dollars. 

Envoyer une femme sur la lune

La nouvelle mission est baptisée Artemis. Dans la mythologie grecque, Artemis est la fille de Zeus, considérée comme la déesse de la Lune. C’est également la soeur jumelle d’Apollon, ou Apollo en anglais. La mission éponyme a déjà envoyé 12 astronautes américains sur la Lune entre 1968 et 1972.

L’agence spatiale américaine a choisi un nom symbolique pour le prochain voyage lunaire. Elle souhaite en effet envoyer, pour la première fois, une femme sur la lune. La mission est prévue pour 2024, et devrait nécessiter un budget conséquent. Jim Bridenstine, l’administrateur de la NASA avait précisé dans la presse en avril dernier que « La première femme sur la surface de la Lune sera une Américaine dans cinq ans ».

Un budget encore indéfini

Les coûts pour une telle entreprise sont très élevés. Jim Bridenstine a déclaré, lors d’une conférence téléphonique avec la presse, que la NASA a besoin d’une rallonge de 1,6 milliards de dollars sur son budget. Ces fonds seront alloués au financement du lanceur de la fusée et aux véhicules spatiaux, nécessaires aux astronautes pour leur voyage.

Le magazine Futura Sciences rappelle les différents projets de la NASA sur l’année 2019 et leurs budgets respectifs. L’agence spatiale américaine possède un budget total de 21,5 milliards de dollars. Pour cette année 2019, 4,5 milliards sont consacrés à la méga fusée SLS (Space Launch System), au véhicule spatial Orion, et à la future station spatiale en orbite lunaire.

En mars dernier, le président américain Donald Trump a proposé au Sénat et à la Chambre un budget de 21 milliards de dollars pour la NASA en 2020. Par cette action, le président souhaite conserver le leadership américain en terme de voyages spatiaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *