Vache

Des vaches connectées testent la 5G

Numérique

La 5G est aujourd’hui présentée comme une technologie révolutionnaire. En Angleterre, une ferme a équipé 50 vaches de colliers reliés au dispositif 5G. Ces nouveaux gadgets permettent aux fermiers d’automatiser la traite et de suivre l’évolution de l’état de santé des vaches.

La 5G transformera nos modes de vies dans de nombreux secteurs. Elle laissera place à de toutes nouvelles technologies, dont l’application nécessite une connexion ultra rapide. Voitures autonomes, lunettes connectées, réalité augmentée, grâce au puissant débit de la 5G (jusqu’à 100 fois plus rapide que la 4G), il est possible de télécharger des Gigaoctets de données par seconde. Mais pour l’heure, son déploiement en est encore à sa version d’essai.

Des vaches connectées pour automatiser la traite

Dans une ferme située au sud-est de l’Angleterre, l’entreprise Cisco Systems, spécialisée dans le matériel réseau, réalise des tests d’application du dispositif 5G. Financé par le gouvernement, le projet vise à équiper 50 vaches avec des colliers connectés, eux-mêmes reliés à un système de traite automatisé. Lorsque la vache se sent prête, elle s’approche, sans besoin d’accompagnement humain, des portes de la machine qui s’ouvrent automatiquement. L’appareil reconnaît les spécificités des différentes vaches, de sorte qu’au moment de la traite, les trayons sont bien attachés.

Suivre leur état de santé

Ces gadgets sont également reliés aux différents robots de la ferme, qui réalisent certaines tâches normalement faites par des humains : brossage, ouverture de rideaux par des capteurs en fonction de la météo, acheminement de la nourriture… De plus, il est possible, pour les agriculteurs, de suivre à distance et avec précision l’état de santé de leurs animaux. Cela permet, entre autres, de les alerter en cas de signaux de détresse.

Déploiement de la 5G en France

Certaines expériences de déploiement de réseaux 5G ont été lancées en France, dans les grandes villes. Le site Numerama, spécialisé dans l’actualité informatique et numérique, explique dans un article, que plusieurs opérateurs télécoms réalisent des tests grandeur nature un peu partout en France. C’est le cas d’Orange, qui expérimente à Pau. Il ajoute que d’autres entreprises travaillent sur cette technologie, comme Airbus, EDF, Nokia ou encore Ericsson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *