Neutralité pour le climat : La commission européenne investira 10 milliards d’euros

Finance

La commission européenne a annoncé, mardi, qu’elle prévoit investir plus de 10 milliards d’euros dans des technologies à faible intensité de carbone. L’objectif est de parvenir à une économie prospère, moderne et neutre pour le climat d’ici à 2050.

10 milliards d’euros pour les technologies propres

Ce mardi, la commission européenne a décidé d’investir plus de 10 milliards d’euros dans des technologies « bas carbone » afin d’atteindre certains objectifs à l’horizon 2050. « Nous devrons déployer des technologies innovantes à une échelle industrielle. C’est pourquoi nous investissons dans la mise sur le marché de technologies hautement innovantes dans les secteurs à forte intensité énergétique, dans le captage, le stockage et l’utilisation du carbone, dans le secteur des énergies renouvelables et dans le stockage de l’énergie », a justifié d’emblée Miguel Arias Cañete, commissaire européen pour l’action pour le climat et l’énergie.
Le financement sera débloqué par le Fonds européen pour l’innovation, qui tire notamment ses recettes des quotas des émissions sur le marché du carbone.

Rester pionnière et tirer profit de cette position

Avec cet investissement de 10 milliards d’euros dans les technologies à faible intensité de carbone, l’Union européenne espère « rester pionnière dans les brevets de haute valeur dans le domaine des technologies utilisant de l’énergie propre », a confié la Commission européenne. Et ce rôle de pionnier n’est pas sans retombées économiques comme le souligne le commissaire européen Miguel Arias Cañete: « Ce rôle pionnier confère à l’Europe un avantage compétitif au niveau mondial, qui lui permet de tirer profit de sa position de précurseur en augmentant les exportations de produits, de technologies et de modèles commerciaux durables européens ». Il explique aussi que le but de cet investissement dans les technologies propres innovantes « est de continuer à construire une économie moderne, compétitive et socialement juste pour tous les Européens dans l’esprit de l’accord de Paris ».

Des avantages dans d’autres secteurs

L’investissement en faveur d’une neutralité pour le climat d’ici à 2050 présente plusieurs autres avantages, à part le profit économique. En effet, il sera également bénéfique à la santé publique, avec notamment un air plus propre, à la prospérité des Européens, par la création d’emplois verts locaux, à l’immobilier avec des logements économes en énergie, aux transports publics, etc. Ce sont là les objectifs de la vision stratégique à long terme de la Commission européenne adoptée le 28 novembre 2018.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *