Maintenance prédictive : une obligation pour l’industrie 4.0

Experts Numérique Travail Une

La réussite de l’industrie 4.0 repose sur la capacité à recueillir et à valoriser les datas de l’Internet des Objets (IoT), à en tirer profit pour développer l’innovation et la productivité, proposer de nouveaux services ou encore satisfaire les clients. Ces données collectées par les systèmes d’information (SI) permettent également aux entreprises manufacturières de surveiller l’état de leurs machines ou équipements afin d’anticiper d’éventuelles défaillances pouvant mettre en péril la continuité opérationnelle des sites. C’est ce que l’on appelle la maintenance prédictive. Explications.

La maintenance prédictive consiste à anticiper les défaillances à venir sur un système, un objet ou bien un équipement. Concrètement, il s’agit pour les industriels d’aller au-devant d’une panne ou d’un dysfonctionnement grâce au cumul d’un vaste ensemble de données liées à l’Internet des Objets. Avec la maintenance 4.0 il est également possible de réaliser des analyses périodiques afin de déterminer l’évolution de la dégradation des machines et la période d’intervention des techniciens.

Les enjeux de la maintenance prédictive sont légion : réduction des coûts d’exploitation et de développement des machines, des produits ou des équipements, augmentation de la productivité, maintien d’une traçabilité industrielle, différenciation vis-à-vis de la concurrence ou encore optimisation de la satisfaction client. Cette démarche permet aussi, par la prévention des risques, de garantir la sécurité des équipements et machines. Leur durée de vie sera également prolongée par une maintenance et une exploitation adaptées. De plus, l’anticipation des pannes et défaillances minorent les coûts en temps de réparation.

Désormais tournées vers l’internet des objets, les industries sont dépendantes de leur réseau IT (Information technology) qui pilote leur système d’information (SI). Garantir le bon fonctionnement de ce réseau bureautique assure en effet la continuité opérationnelle des sites. D’après l’opérateur de technologies digitales pour les entreprises Hub One, les industries subissent en moyenne 4 pannes réseau par an. Perte de données, baisse de la satisfaction client, impact négatif sur la réputation de l’entreprise… La coupure réseau est source d’inquiétudes pour les responsables IT. Sans parler du coût lié à l’interruption de la chaîne de production, qui peut s’élever à 50 000 euros par minute, pour un temps de réparation moyen de 119 minutes.

Selon Hub One, il est pourtant facile d’identifier les causes liées à une panne de réseau. Il s’agit principalement d’une coupure de fibre, d’une absence d’alternative de routage, d’un dysfonctionnement intermittent des commutateurs ou encore d’une mauvaise configuration. Via une maintenance prédictive, il est possible d’éviter ces risques. En effet, des outils de supervision et une analyse intelligente des alarmes permettent de détecter les anomalies sur des machines avant qu’elles ne deviennent critiques. La maintenance 4.0 permet donc d’anticiper les pannes et de diminuer de 10 à 40% les coûts liés aux interruptions.

L’industrie du futur ne peut donc pas se passer d’une maintenance prédictive du réseau IT gage de sécurité, fiabilité, productivité, continuité, crédibilité et même cybersécurité. Preuve en est, une immense majorité des responsables IT fait de la résilience réseau une priorité. La quasi-totalité des entreprises y dédient d’ailleurs un budget spécifique. Les industriels souhaitant s’équiper des technologies permettant une maintenance prédictive de leur réseau peuvent se tourner vers Hub One, l’opérateur accompagne plus de 5 000 clients en Télécom, Traçabilité ou Cybersécurité. En collaboration avec Cisco, l’expertise de Hub One garantit une qualité de service, une connectivité et une supervision du réseau optimales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.