effet bouleversement climat sante

Quel effet aura le bouleversement du climat sur la santé ?

Environnement Santé

Avec l’apparition du dernier rapport du Giec, le bouleversement du climat est malheureusement plus que jamais d’actualité. Une planète plus chaude veut dire une santé plus fragile et vulnérable.

Une trentaine d’experts dressent un listing non exhaustif des menaces par rapport à la santé en lien avec le bouleversement du climat. La santé humaine est grandement impactée par les effets les plus conséquents du réchauffement.

La chaleur et les fortes températures sont une rude épreuve pour le corps, qui marche normalement entre 36,1 et 37,5 degrés en fonction des instants de la journée. Afin qu’il n’y ait pas de surchauffe lorsque la température va au-delà de la barre des quarante degrés sur une longue durée (plusieurs jours), le corps prévoit tout : dilatation des vaisseaux sanguins, accélération de la respiration et du rythme cardiaque ou encore sudation en hausse permettant un refroidissement du corps mais engendrant la déshydratation. Un corps jeune et en bonne santé peut largement passer un tel épisode. Néanmoins, cela peut être mortel pour les individus fragiles.

Trois conséquences majeures du réchauffement : gaz à effet de serre, incendies et inondations

Le bouleversement du climat est quelque chose qu’on ne parvient pas à arrêter. Les émissions de gaz à effet de serre de cette machine demeurent le carburant. Cette pollution est également nocive pour l’organisme. Si on se fie à l’Organisation mondiale de la Santé, les polluants atmosphériques les plus nocifs sont ceux qui suivent : particules fines, ozone, dioxyde d’azote ainsi que dioxyde de soufre. Si vous inhalez ces derniers, cela engendre divers problèmes de santé plus ou moins graves comme des soucis respiratoires chroniques, de l’asthme ou encore une fragilisation des voies respiratoires par rapport aux virus.

Les feux et incendies, pour leur part, sont de plus en plus récurrents et massifs. Ces derniers engendrent une saturation de l’air de la totalité des polluants provenant de la combustion des biens manufacturés, essentiellement ceux composés de plastique.

Par conséquent, si un individu inhale ce genre de fumées (sur le court et long terme), il y a une hausse du danger de survenue de soucis respiratoires et cardiovasculaires chroniques, des problèmes mentaux, d’intoxication par de l’eau ou des aliments pollués.

Autre danger majeur du réchauffement du climat sur la santé : les inondations. En effet, avec ce type de catastrophes naturelles, les eaux souillées déclenchent une contamination des eaux potables. Conséquence : elles ne peuvent plus être consommées. N’oublions pas également de parler des tempêtes durant les pics de production de pollen qui augmentent le risque d’allergies, de crises d’asthme ou encore de rhinites allergiques.

Prolifération des moustiques et maladies

Le réchauffement engendre également des effets indirects plus compliqués à prévoir : la survenue de nouvelles maladies infectieuses et vectorielles. Via la hausse des températures sur la Terre, des vecteurs comme les moustiques ou les tiques peuvent demeurer loin de leur zone géographique d’origine et leur profusion s’envole. Depuis 2004, le moustique tigre est présent de façon durable dans différentes zones du pays métropolitain, engendrant la peur de survenue de Zika, de dengue ou du chikungunya dans les lieux situés pourtant loin des tropiques.

Déplacements/migrations

Enfin, n’oublions pas de parler des effets à long terme tels que le déplacement de dizaines/centaines de milliers d’individus, la baisse de la sécurité alimentaire ou encore un stress conséquent et durable. Qui veut d’un tel monde ? Malheureusement, si l’inaction face au bouleversement du climat perdure, c’est cette planète qui sera la nôtre. Il existe des solutions afin de restreindre le réchauffement climatique. Or, il faut que les politiques prennent le plus rapidement possible les décisions qui s’imposent. Ce qui est fait actuellement est insuffisant.

Il est nécessaire d’adapter les systèmes de santé face à la hausse des soucis respiratoires, des pandémies (on l’a constaté avec celle de la Covid-19) et autres problèmes mentaux. Enfin, il faut également éduquer les jeunes générations par rapport au réchauffement, ses causes et ses effets. Chacun peut agir à son échelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.