Un champ de blé.

La production et la consommation mondiale de céréales en 2022

Alimentation Une

 

La production et la consommation mondiale de céréales devrait atteindre respectivement 2 286 et 2 287 millions de tonnes en 2022 d’après le rapport de janvier 2022 du Conseil international des céréales (CIC).  Ces prévisions sont en baisse d’un million et de deux millions de tonnes par rapport à la précédente estimation. Cette révision s’explique par l’apparition d’un certain nombre de changements depuis le rapport de novembre.

De bonnes récoltes pour le blé et le maïs

Le 13 janvier 2021, le Conseil international des céréales (CIC) a revu à la hausse ses estimations de bilans pour les céréales et les oléagineux pour la campagne 2021-2022. Pour le blé, il table désormais sur 781 millions de tonnes (Mt) contre 777 millions en novembre dernier. L’organisme explique cette révision par une augmentation attendue des récoltes en Europe (+0,2 Mt à 138,2 Mt), en Australie (+ 3,5 Mt à 35,5 Mt) et en Argentine (+ 2,2 Mt à 22,1 Mt). La consommation mondiale est annoncé à 783 millions de tonne, soit une hausse d’un million de tonnes par rapport aux dernières estimations.

Pour ce qui concerne le maïs, le CIC a abaissé son estimation de production mondiale à 1,207 milliard de tonnes. Ce qui représente un repli de 5 Mt par rapport à novembre. Cette situation dérive des dégâts potentiels causés par la sécheresse en Amérique du sud (Argentine et Brésil). La consommation mondiale de maïs, elle, atteindra 1,199 Mt, en repli de 4 Mt. Il s’agit dans les deux cas de chiffres records.

Les récoltes de riz légèrement en hausse

Pour le soja, la production globale 2021/2022 s’élèvera à 368 Mt, contre 380 Mt lors de la précédente édition du CIC. En 2020/2021, elle avait atteint 367 Mt. Cette réduction reflète, selon le Conseil, l’impact du climat chaud et sec sur les perspectives de récolte en Amérique du Sud. L’organisme relève, en revanche, que la production mondiale de riz augmentera de 2 millions de tonnes à 511 millions (+1 %), en raison d’une grosse moisson chez les producteurs asiatiques. Pour ce qui concerne la consommation, elle devrait connaître un nouveau pic.

La sécurité alimentaire mondiale toujours garantie

Toutes céréales confondus (orge, avoine, colza, canola, seigle, sorgho, etc.), la récolte mondiale en 2021/22 devrait s’établir à 2 286 millions de tonnes, soit 71 millions de tonnes de plus que l’an dernier. Un record absolu malgré une météo agricole difficile dans certaines régions du monde, note le CIC. La consommation mondiale enregistrera un nouveau pic à 2 287 Mt, contre 2 230 en 2020/21, quoique légèrement revue à la baisse (- 3 Mt). Le CIC fait part de gains d’une année sur l’autre pour l’alimentation animale (+ 33 Mt), l’alimentation humaine (+ 10 Mt) et les usages industriels (+ 10 Mt) ».

Enfin, pour ce qui concerne les stocks de clôture 2021/22, ils sont estimés aussi en légère baisse d’une année sur l’autre, à 601 millions de tonnes. Ce qui représente un recul de 6 % d’une année sur l’autre, à 52 millions de tonnes. Notons que le ratio stocks/consommation toutes céréales confondues est de 26,3 % pour la campagne 2021-2022. Il reste donc supérieur au taux de 18 % fixé par la FAO pour assurer la sécurité alimentaire mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.