recrutement distance emploi

Emploi : le recrutement à distance, nouveau quotidien des RH

Numérique Travail

Avec la crise sanitaire et les mesures de confinement, le monde de l’entreprise a considérablement changé, notamment en ce qui concerne le recrutement. Un changement de paradigme que les responsables RH doivent assimiler.

« Plus rien ne sera comme avant ». Combien de fois, et dans combien de circonstances a-t-on déjà lu ou entendu cette sentence, depuis la mise en place des premières mesures sanitaires, pour lutter contre la pandémie de coronavirus, au printemps dernier ? Dans le secteur professionnel en particulier, où le télétravail est passé de l’exception à la règle. Avec les confinements et couvre-feu à répétition, à l’international et en France en particulier, la vie des entreprises a été modifiée en profondeur, si bien que les responsables des ressources humaines (RH) ont dû s’adapter rapidement. Y compris pour recruter des collaborateurs.

Jusqu’à présent, cette étape (fondamentale) se déroulait surtout en « présentiel » ; seules quelques démarches (premier entretien, tests…) étaient effectuées en ligne. Dorénavant, faut-il s’attendre à ce que le processus soit totalement bouleversé ? De plus en plus de recrutements se font entièrement à distance. Ce qui conduit à repenser les méthodes traditionnelles dans leur ensemble pour les adapter à l’environnement digital, et non simplement de les transposer.

Changement de paradigme

Face à ce changement de paradigme, la question du recrutement efficace s’est naturellement posée. Comment être sûr de son choix, sans pouvoir « jauger » le ou la candidat(e) en sa présence ?  Les professionnels RH ont dû réfléchir à de nouvelles méthodes et tester des solutions inédites pour adapter chaque étape du process de recrutement. Comme, par exemple, incorporer le télétravail dans leurs attendus vis-à-vis du ou de la potentiel(le) futur(e) collaborateur(rice).

Preuve que le recrutement digital a le vent en poupe – et que les recruteurs vont devoir faire évoluer leurs pratiques – : si le secteur de l’intérim traditionnel a enregistré un recul de 16,1 % en septembre 2020 par rapport à la même période l’an dernier, l’intérim digital se porte bien. Mistertemp’, le leader du secteur, adossé à 130 agences de proximité, a ainsi enregistré une hausse de 5 %. Ou comment tenter de maintenir un marché de l’emploi durement touché par la double crise sanitaire et économique. Et ceci de manière efficiente, puisque les recruteurs peuvent avoir accès quand ils le souhaitent aux bases des candidat(e)s inscrits.

E-forum de recrutement

Du côté d’EDF, l’un des principaux recruteurs de France, le digital a permis de maintenir le niveau de recrutement prévu pour 2020. Ce sont 15 000 recrutements qui ont été réalisés pour le Groupe en France, dont 8 000 recrutements en CDI et CDD. « Dans le contexte actuel, notre responsabilité de service public est d’accentuer notre engagement vis-à-vis des jeunes. Parce que les stages et l’alternance sont synonymes d’insertion professionnelle, la meilleure chance que nous pouvons offrir aux jeunes est de les accompagner et les former au sein du groupe EDF », commente Christophe Carval. Le premier électricien européen, engagé en faveur des énergies du futur et de la transition énergétique,  a d’ailleurs profité des « Electric Days », son événement phare autour de l’innovation, organisé le 1er décembre – en ligne, mesures sanitaires obligent -, pour mettre en place un e-forum, avec, à la clé, quelques 3 500 offres de stage à pourvoir, près de 7000 étudiants inscrits et plus de 2 600 participants actifs.

Le recrutement à distance, nouveau quotidien des RH ? En tout cas, la crise sanitaire a fortement impacté le secteur, comme le montrait, dès le mois d’avril dernier, une étude de l’Association nationale des directeurs des RH (ANDRH), selon laquelle 33 % des DRH anticipent une digitalisation accélérée de l’entreprise. Une conséquence positive de la crise de la Covid-19 estiment-ils, alors que l’arrivée du numérique a permis de nombreuses évolutions qui convergent toutes vers « l’humanisation de la fonction » de DRH, d’après Valérie Mazzoni-Colin, marketing director chez Quadient France. L’enjeu pour les responsables RH étant, à présent, de « reconstruire une expérience collaborateur plus personnelle », et, à terme, d’ « engager et fidéliser leurs talents ».

 

 

Crédit photo : Fleurs photo créé par Racool_studio – fr.freepik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.