Google fête ses 20 ans !

Numérique

Pour fêter dignement ce vingtième anniversaire, l’entreprise a dévoilé de nouvelles fonctionnalités et sa stratégie 2018/2038. Habituée aux petites évolutions régulières, le moteur de recherche, véritable porte d’accès à internet, semble vouloir se réinventer quitte à frôler l’effrayant. Le moteur de recherche pourrait tenter de deviner ce que souhaite rechercher l’internaute sans qu’il n’y est eu d’interactions précédemment.

L’Intelligence Artificielle (IA) et l’apprentissage des machines (e-learning) devraient se positionner au cœur des innovations de Google des vingt prochaines années. Le but étant d’améliorer sans cesse le moteur de recherche pour se rapprocher le plus possible des attentes de l’humain connecté. Ben Gomes, responsable du premier des GAFA, affirme vouloir ouvrir massivement l’accès à l’information et ce au plus grand nombre. A propos des délais évoqués et des rebondissements à prévoir, il a déclaré que « la recherche n’est pas parfaite et nous en sommes très conscients » avant d’affirmer « mais nous sommes déterminés à la rendre chaque jour plus performante ».

Le parcours de recherche (résultat de recherche pour les non-initiés) va être profondément renouvelé. Une carte d’activité va être mise en place comprenant un historique des recherches en lien avec le sujet recherché afin par exemple de consulter les résultats précédents. Le Feed va devenir le Discover.

Depuis 2017 le Feed est le fil d’informations mit en évidence en dessous de la barre de recherche de Google sur sa page d’accueil.il concerne déjà près de 800 millions d’utilisateurs mensuels. L’utilisateur pourra l’adapter à ses attentes en orientant les réponses vers plus ou moins de propositions sur un sujet en particulier. Au final, Discover se rapprochera d’un fil d’actualité façon Twitter ou Facebook.

La recherche d’images et de vidéos va aussi évoluer. Pour ces dernières des aperçus animés seront proposés pour donner plus de détails sur son contenu.

Ces nouvelles déclarations ne sont pas pour rassurer les sceptiques qui voyaient déjà Google comme intrusif dans la vie privé de ces utilisateurs. Les principales accusations portent sur la protection des données privées. Un enseignant de l’université de John Hopkins a affirmé cette semaine que Google avait permis une modification de son navigateur menant « à de graves implications en terme de vie privée et de confiance ». En effet, depuis peu, Chrome relie le navigateur aux comptes Google sans demander la permission. Les conditions d’utilisation détaillent que « lorsque vous êtes connecté à votre compte, nous stockons les informations collectées en les associant à votre compte Google et les considérons comme des informations personnelles ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *