Les bitcoins sont de plus en plus populaires.

Cryptomonnaie : les mineurs ont de plus en plus recours aux énergies renouvelables

Energie Finance Numérique Une

Selon une étude menée par l’Université de Cambridge, 76% des mineurs de cryptomonnaie utilisent les énergies renouvelables pour effectuer leurs opérations. L’hydroélectricité représente l’énergie renouvelable la plus utilisée, avec 62% de part.

L’une des problématiques principales liées au minage des cryptomonnaies est la consommation électrique. Pour effectuer leurs opérations, les mineurs ont de plus en plus besoin de puissantes machines de calculs, qui s’avèrent énergivores. Cherchant à pallier cela, les fermes de minage se tournent davantage vers les énergies renouvelables. Une récente étude sur les cryptomonnaies de l’Université de Cambridge confirme cette tendance.

Une hausse de 16% entre 2018 et 2019

Elle montre que 76% des mineurs utilisaient en 2019 des sources d’énergie renouvelables pour répondre à leurs besoins en électricité. En 2018, cette proportion s’établissait à 60%. La part réelle des énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie des mineurs en 2019 se situait à 39% contre 28% l’année précédente. Quant aux mineurs utilisant complètement les énergies renouvelables, ils sont passés de 20 % en 2018 à 39 % en 2019.

Au niveau des types, l’hydroélectricité représente l’énergie renouvelable la plus utilisée (62%). Le charbon (38%) et le gaz naturel (36%) arrivent aux deuxième et troisième rangs des sources d’énergie les plus utilisées. Ces sources polluantes se classent donc devant des énergies propres comme l’éolien et le solaire.

77 % des fermes de minages se trouvent en Asie

Selon l’étude de l’Université de Cambridge, ce sont essentiellement les mineurs européens et américains qui ont diversifié leurs sources d’énergie, avec respectivement 70 % et 66 % des mineurs, contre 25 % des mineurs résidant en Asie. Or, 77 % des fermes de minages se trouvent en Asie. Dans la région Asie-Pacifique, la moitié des besoins en électricité provient malheureusement du charbon. La Chine notamment n’utilisait quasiment que ce combustible pour sa production électrique.

En Amérique du nord, 63% des besoins énergétiques de l’exploitation minière proviennent des ressources renouvelables, alors que cette région ne fournit que 8% de sa puissance totale du minage. Quant à l’Europe, 30% de son énergie utilisée pour l’extraction de cryptomonnaie est pourvue par des ressources renouvelables. La région se classe donc au deuxième rang dans l’utilisation des ressources renouvelables après l’Amérique du Nord.

Le Bitcoin en tête des monnaies numériques

Par ailleurs, l’étude indique que le Bitcoin reste la cryptomonnaie préférée des mineurs, dont 89% l’exploitaient en 2019. Il est suivi de l’Ethereum (35%) et du Bitcoin Cash (30%). Les données montrent toutefois qu’Ethereum est populaire en Amérique latine, où aucun mineur n’utilise du charbon, et le Bitcoin Cash en Asie et en Amérique du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *