Iphone

Domotique : bientôt un standard commun pour la maison connectée 

Numérique Une

 

Pour favoriser l’interopérabilité des objets connectés, des applications et des services cloud, Apple, Amazon, Google et la Zigbee Alliance ont annoncé la création d’un nouveau standard commun pour la domotique. Baptisée Project Connected Home over IP, cette initiative s’appuiera sur l’expertise des fabricants du consortium.

Rendre tous les appareils compatibles avec tous les écosystèmes

Actuellement, un consommateur souhaitant connecter l’ensemble de sa maison doit se tourner vers des marques bien précises puisque tous les objets ne peuvent pas communiquer entre eux. En effet, certains équipements ne sont compatibles qu’avec des applications propriétaires, d’autres fonctionnent seulement avec Google Assistant et Amazon Alexa. D’autres encore, plus rares, marchent uniquement avec l’écosystème d’Apple. De plus, il y a des appareils qui nécessitent un pont de connexion branché à son box Internet. Dans ce contexte, la domotique se présente comme un domaine plutôt compliqué pour le consommateur.

Pour simplifier l’utilisation des appareils connectés, notamment les assistants vocaux, un groupe de travail souhaite développer un nouveau standard de communication plus ouvert, robuste et sécurisé. Apple, Amazon, Google et la Zigbee Alliance ont annoncé mercredi la création d’un nouveau standard commun pour la domotique. Baptisé « Connected Home over IP », ce projet devrait rendre tous les appareils compatibles avec tous les écosystèmes.

Ce nouveau standard n’a pas vocation à remplacer l’existant

Pour faire émerger ce standard open-source, le projet Connected Home over IP va s’appuyer comme son nom l’indique sur le protocole IP bien connu d’Internet (Internet Protocol) et les protocoles de transport comme TCP et UDP. « Le projet vise à permettre la communication entre les appareils intelligents du foyer, les applications mobiles et les services cloud et à définir un ensemble spécifique de technologies réseau sur IP pour la certification des appareils », souligne l’alliance.

Une première spécification fonctionnera avec les protocoles de connectivité existants comme le Wi-Fi (Wi-Fi 6 compris) et le Bluetooth, ou encore Thread qui est un protocole pour la maison connectée. Il ne s’agira donc pas de remplacer l’existant.

Tous les groupes de la tech sont les bienvenus

Apple, Amazon, Google et la Zigbee Alliance ont promis que la sécurité et la confidentialité des données seront au programme et que l’utilisateur pourra choisir l’écosystème de contrôle de son choix. Ces groupes, qui comptent réunir leurs technologies domotiques déjà éprouvées, invitent aussi « les fabricants d’appareils, les fournisseurs de technologie ainsi que d’autres développeurs dans l’industrie de la domotique au sens large à participer et à contribuer à la norme ».

Outre Apple, Amazon, Google et Zigbee, le consortium a déjà rallié des sociétés comme IKEA, Legrand, Somfy, Schneider Electric, NXP Semiconductors, Resideo, Samsung SmartThings, Signify (anciennement Philips Lighting), Silicon Labs et Wulian.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *