Transpolis

Transpolis : un laboratoire de mobilité de la taille d’une ville

Mobilité Numérique

Transpolis est une ville-laboratoire qui sert de zone d’essai pour les futurs transports connectés. Un moyen pour les équipementiers de la mobilité de tester à grande échelle leurs prototypes. La ville permet de mettre en oeuvre différents scénarios, jusqu’à placer les véhicules en situation difficile. De quoi promettre une zone de test grandeur nature pour un marché de la mobilité autonome qui peine encore à s’installer sur les routes. 

Les constructeurs de véhicules autonomes doivent obligatoirement tester leurs produits ou leurs prototypes sur des pistes d’essais. Certains constructeurs disposent de pistes privées, comme Renaults Trucks, dont les pistes sont installées à La Valbonne, PSA à La Ferté-Vidame et Renault à Aubevoye. Ces pistes permettent notamment de tester le dynamisme et l’endurance des véhicules.

Cependant, ces pistes ne suffisent plus aujourd’hui pour tester les nombreuses fonctionnalités des véhicules autonomes. Vecteurs de la mobilité du futur, il est nécessaire d’utiliser un environnement d’essais plus poussés pour leurs phases de tests. Afin de garantir un environnement entièrement connecté, les pistes d’essais doivent être complétées par un réseau de fibre optique et un réseau 5G.

La ville-laboratoire Transpolis a été inaugurée janvier 2019, et a demandé 8 ans de travail, menés par son conseil scientifique. Le site est implanté au nord-ouest de Lyon sur la friche industrielle du camp de Fromentaux. Si les locaux ont l’air quelque peu vétustes, c’est tout simplement parce que les infrastructures servaient d’entrepôt de réserve générale de munitions. Cet entrepôt a été créé en 1917, puis désaffecté par l’armée en 2004. La plupart des bâtiments militaires ont été conservés, donnant au site un aspect sinistre.

Malgré une architecture primaire au premier abord, le site est en réalité un exemple en matière de technologie de communication. Il possède pas moins de 320 km de fibre optique, reliés aux infrastructures routières pour permettre aux véhicules autonomes d’évoluer dans un environnement entièrement connecté. Les feux de signalisation, par exemple, sont connectés, et interagissent avec l’environnement.

Transpolis fait par ailleurs office de site pilote national en matière de réseau 5G, qui, grâce à sa rapidité devrait permettre l’avènement de l’IoT (Internet of Things), l’internet des objets. La site dispose également d’une puissance électrique de plusieurs mégawatts, afin de permettre aux véhicules électriques utilisant la technologie de recharge rapide, de s’immerger complètement pendant leurs phases de tests. Cette ville-laboratoire est donc pionnière en matière de piste d’essai pour véhicule du futur, et devrait permettre un déploiement plus rapide de ces nouveaux engins, qui changeront prochainement complètement notre mobilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *