géothermie

La géothermie pour remplacer les climatiseurs lors des canicules

Energie Environnement

Face aux épisodes caniculaires qu’a subi la France pendant le mois de juillet, la climatisation a été la solution de nombreux foyers ou bureaux pour retrouver un environnement frais et supportable. Pourtant, si les climatiseurs refroidissent l’intérieur des bâtiments, ils rejettent de la chaleur à l’extérieur, créant un cercle énergétique vicieux. Pour y remédier, le syndicat des énergies renouvelables a déclaré dans un communiqué de presse être favorable à l’utilisation de la géothermie, technique qui ne chauffe pas l’extérieur pour refroidir les bâtiments.

Le réchauffement climatique en France s’est traduit par des épisodes caniculaires intenses pendant le mois de juillet. La plupart des régions ont dépassé leurs températures records, depuis l’apparition des instituts météorologiques, avec par exemple des températures supérieures à 45 degrés dans le Gard.

Un climat étouffant comme celui-ci conduit naturellement les citoyens à utiliser des outils pour refroidir les pièces à vivre comme les climatiseurs ou encore les ventilateurs. Cependant, ces technologies consomment énormément d’énergie, et si la clim refroidit l’intérieur des bâtiments, elle réchauffe l’extérieur en contrepartie. Un cercle vicieux qui confirme que la climatisation n’est pas la solution optimale en cas de fortes températures.

Pour répondre à ces problématiques énergétiques, les acteurs de la géothermie se sont réunis au sein du Syndicat des énergie renouvelable (SER), qui regroupe plusieurs milliers d’entreprises et acteurs du secteur du renouvelable, afin de défendre le rôle de la technique de la géothermie.

Dans un communiqué de presse, le SER explique que “Les besoins en climatisation augmentent et si les climatiseurs classiques refroidissent l’intérieur des bâtiments, ils réchauffent les zones urbaines en rejetant de l’air chaud à l’extérieur (entre +0,5 et +2 °C), ce qui accentue le phénomène de réchauffement”. Ils rappellent également dans leur communiqué les résultats d’une étude menée par l’Agence internationale de l’énergie, qui précise que d’ici 2050, les pays émergents tripleront leur consommation d’énergie liée à la climatisation.

Les professionnels avancent que la géothermie est une solution alternative viable et profitable à l’ensemble du pays. “La géothermie, énergie renouvelable locale, permanente et totalement décarbonée, produit de la chaleur, du froid et du frais, par géocooling sans augmenter la température extérieure”, écrivent-t-ils, avant d’ajouter que “les coefficients de performance du géocooling atteignent près de 60 kWh de frigorie pour 1 kWh d’électricité consommé. Associée aux réseaux de chaleur comme de froid, la géothermie est une énergie parfaitement adaptée pour la transition énergétique de nombreux secteurs”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *