cancer

Cancer : forte hausse de la maladie en France mais moins de victimes

Santé

Le nombre de personnes touchées par le cancer en France est en nette augmentation, mais les patients qui décèdent suite à la maladie sont de moins en moins nombreux, selon un rapport publié le 2 juillet 2019 par Santé Publique France. Le rapport met également en évidence le fait que l’écart entre les hommes et les femmes se réduit. Les femmes sont de plus en plus touchées.

Santé Publique France publie un rapport alarmant

Le rapport publié mardi 2 juillet 2019 par Santé Publique France met en évidence l’évolution de la maladie depuis 1990 jusqu’à 2018. L’étude s’est appuyée sur l’analyse de 74 types et sous-types de cancers, ainsi que leur tendance par âge. Parmi les acteurs à l’origine de cette étude on retrouve : L’Institut national du cancer (INCa), le réseau Francim des registres des cancers, et les hospices civils de Lyon et Santé Publique France.

Le rapport est divisé en deux volumes : l’un consacré aux cancers dits “solides” concernant notamment les poumons, le colon ou encore la thyroïde, et l’autre consacré aux cancers du sang et des ganglions ou “hémopathies malignes” telles que les leucémies, les lymphomes, myélomes etc.

L’écart entre les hommes et les femmes se réduit

Le rapport explique que l’écart entre les deux sexes du nombre de cas de cancers déclarés en France se réduit au fil du temps. Les femmes sont de plus en plus touchées. Santé Publique France précise qu’en 2018, elle estime le nombre de nouveaux cas de cancers en métropole à 382 000, dont 204 583 chez l’homme, et 177 400 chez la femme. Elle ajoute également que sur les 157 400 décès, on en compte 89 621 chez l’homme et 67 800 chez la femme.

Entre 1990 et 2018, le nombre de cancers a presque doublé chez les femmes, passant de 61 813 à 120 537, soit une augmentation de 45%. Tandis que chez les hommes, l’augmentation est de 6%. “Les taux de mortalité par cancer ont diminué de façon plus prononcée chez l’homme entre 1990 et 2018 (-1,8% par an en moyenne chez l’homme et -0.8% par chez la femme)“, précise le rapport.

L’augmentation du nombre de cas de cancers chez la femme s’explique notamment par les changements des comportements alimentaires, ainsi que par les consommations, aujourd’hui plus excessives qu’hier, d’alcool et de tabac.

Les cas de cancer encore amenés à augmenter

Dans une interview accordée au journal France 2, Axel Kahn, généticien et nouveau président de la Ligue contre le cancer, a été clair concernant l’évolution du cancer en France dans les années à venir. Il affirme notamment : “On n’a pas projeté un monde avec disparition du cancer. On va gagner de magnifiques combats contre le cancer mais c’est difficile d’imaginer qu’on peut gagner définitivement la guerre”.

Néanmoins les avancées scientifiques permettent aujourd’hui de soigner de nombreux cas. Le généticien explique qu’à l’époque concernant les leucémies :  “A partir du moment où on avait fait le diagnostic la mort survenait dans les trois à cinq ans. Aujourd’hui, avec une seule pilule on met l’immense majorité des personnes en rémission”. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *