Google innove de tous les côtés

Numérique

Parmi ces innovations, un outil de traduction simultané. Au début cet outil innovant ne devait être disponible qu’avec les Pixel Buds, des écouteurs produits par Google.

Un vieux rêve de l’homme serait-il bientôt réalisable pour le plus grand nombre ? Il semblerait que Google s’y consacre. Depuis 2017 et la présentation de ses propres écouteurs sans-fil, les Pixel Buds, compatibles avec la traduction simultanée, le grand public attendait son arrivée sur le marché. La démonstration, une conversation entre un interlocuteur anglophone et un autre parlant le suédois avait surpris et conquis les consommateurs.

Les fameux écouteurs sont dorénavant achetables en France mais surtout, que « Google Traduction est disponible sur tous les smartphones sous Android et écouteurs ou casques optimisés pour Google Assistant ». Pour l’instant, seuls les casques compatibles avec Google Assistant vont pouvoir en disposer. C’est par exemple le cas des Sony WI 1000 X, de la gamme JBL Everest ou les Tone SE de LG, les Quiet Comfort 35 II de Bose, ou encore 1000XM2 de Sony.

S’il est déjà possible d’utiliser d’utiliser Google Translate, l’outil de traduction de Google, depuis son téléphone, la nouvelle version va rendre l’expérience incroyablement plus fluide en limitant les temps de latence. Pour l’instant près de 40 langues sont disponibles.

Autre innovation, le géant du numérique a annoncé son nouveau partenariat américain avec la National Parent Teacher Association, un organisme regroupant parents d’élèves et enseignants afin d’éduquer dés le plus jeune âge les enfants à l’utilisation du net. Le but est de limiter les potentiels dangers auxquels les enfants peuvent être exposé. Une boîte à outils gratuite, avec un Google Pixelbook, l’ordinateur premium de Google, sera mise à dispotion des clients. Des notices de présentations permettront à tous de se former aux dangers du cyber-harcèlement, des arnaques sur Internet, de l’importance de la gestion de la vie privée ou encore sur le contrôle à l’accès des contenus offensants.

Ce sont de bonnes nouvelles pour l’entreprise qui signe un nouveau record de revenus avec son Google Play store. Depuis 2012, elle a généré 85 milliards de dollars de revenus. En 2018, cette somme devrait être de 27 milliards, somme sur laquelle Google prélève 30%. Selon des experts, en 2022, cette source de revenus devrait atteindre 42 milliards de dollars.

Bertrand Salord, vice-président marketing Emea de App Annie explique que « Sur certains marchés comme l’Inde, où les téléchargements explosent sans que les achats suivent, la publicité prend le relais. Globalement, nous estimons que, pour les applis, la publicité représente deux fois le revenu des ventes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *