Surconsommation d’antibiotiques : des bactéries résistantes détectées

Santé

Alors que les experts s’inquiètent des risques corrélés à une surconsommation mondiale d’antibiotiques, des bactéries hautement résistantes viennent d’être détectées à l’hôpital de Périgueux. Une dizaine de patients sont actuellement confinés.

BHR, des bactéries antibiorésistantes

Une dizaine de patients sont confinés depuis vendredi au sein du service de médecine interne de l’hôpital de Périgueux après que l’on a détecté chez eux la présence de Bactéries Hautement Résistantes (BHR). Si ces patients sont des « porteurs sains », ils sont cependant très contagieux et ont donc été isolés par mesure de prévention. L’ensemble du personnel de l’hôpital est appelé en parallèle à suivre des mesures d’hygiène très strictes, ces bactéries concernant le tube digestif pouvant être transmises par simple contact.

Ces BHR (Bactéries Hautement Résistantes) du tube digestif sont problématiques dans la mesure où leurs mécanismes de résistance aux antibiotiques sont transférables entre bactéries. Leur propagation pourrait ainsi mener à des impasses thérapeutiques. D’après la direction de l’hôpital, ce type d’évènement est cependant de plus en plus fréquent.

Une croissance mondiale de la consommation

L’évènement vient faire écho aux inquiétudes du corps médical concernant les risques d’une surconsommation antibiotique. D’après une étude publiée ce mois-ci, la consommation d’antibiotiques connaît en effet une croissance fulgurante au niveau mondial, notamment dans les pays à revenu intermédiaire ou faible (+79% en Chine en 16 ans).

L’augmentation de la fréquence des bactéries antibiorésistantes est un véritable enjeu de santé publique : selon un groupe d’experts internationaux, la résistance acquise par des bactéries qui ont muté pourrait causer 10 millions de décès par an d’ici à 2050.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *