FinTech : Bpifrance ouvre un fonds de 100 millions d’euros pour les startups

Economie Numérique

Pour renforcer son action d’accompagnement dans la FinTech, Bpifrance a annoncé, le mercredi 20 janvier 2021, une enveloppe de 100 millions d’euros via ses fonds Digital Venture et Large Venture. Des fonds qui permettront concrètement de financer les startups porteuses de projets ambitieux, concernant notamment les services bancaires et la blockchain. Parmi elles, les fintech ciblant les collectivités locales devraient se faire la part belle…

« Bpifrance a un rôle à jouer dans l’essor des Fintech françaises »
Après la santé, l’environnement ou encore la deep Tech, Bpifrance a décidé de renforcer son accompagnement à la Fintech. En effet, la banque publique d’investissement a annoncé, le mercredi 20 janvier 2021, une enveloppe de 100 millions d’euros en direction des startups du secteur. Cette somme sera répartie entre ses deux fonds existants à savoir Digital Venture et Large Venture. Elle se destine à accompagner les jeunes pousses françaises porteuses de projets ambitieux dans les fintech : services bancaires, assurance, projets blockchain ou encore gestion des risques.

« De par son positionnement, en tant que gestionnaire de fonds d’investissement spécialisés dans l’innovation, d’une part, et grâce à un accès privilégié à un réseau d’experts métiers, au sein du Groupe, qui disposent d’une connaissance fine des industries financières et bancaires, d’autre part, Bpifrance a un rôle à jouer dans l’essor des Fintech françaises afin de leur permettre de se positionner parmi les leaders de ce secteur », a expliqué Arnaud Caudoux, Directeur général adjoint de Bpifrance.
Selon lui, « le but est de déployer à la fois du capital et de l’expertise (car) la profondeur prise par certaines verticales a amené les investisseurs à se spécialiser presque autant que ceux qu’ils accompagnent ».

830 millions d’euros levés en 2020
Bpifrance a déjà investi, via ses différents véhicules, dans six startups évoluant dans la Fintech. Il s’agit de Pixpay, Memo Bank, Swan, Ibanfirst, Swile et SIS ID, une solution collaborative de lutte contre la fraude au virement en France.

Le soutien de Bpifrance conforte la montée en puissance de la Fintech, qui a réussi à lever en 2020 près de 830 millions d’euros, selon le baromètre annuel France Fintech. Cet intérêt des investisseurs s’explique par les évolutions technologiques et réglementaires enregistrées dans l’écosystème des services financiers, sous l’effet de l’explosion de la demande des services en ligne. En France, une entreprise comme Simco s’est fait par exemple une spécialité d’accompagner des collectivités de toute taille, avec un logiciel SaaS (hébergé dans le cloud) permettant d’effectuer l’ensemble des tâches de prospective et de préparation budgétaire pour les collectivités.

« Les montants levés par les Fintech sont de plus en plus importants, ce qui justifie la mise en place d’une équipe dédiée, mieux capable d’appréhender cette verticale. II est devenu pertinent de structurer notre action d’accompagnement en fonds propres, avec une profondeur de marché qui le justifie », a précisé Clarisse Blandin de l’équipe dédiée aux participations dans les Fintech au sein du pôle Digital Venture, Bpifrance.

A côté des Fintech, se développent désormais en parallèle des activités de pointe, qui requièrent des connaissances spécialisées dans l’accompagnement comme les BioTech la DeepTech ou l’EcoTech.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.