Nouvelle-Aquitaine

Nouveau plan de transition écologique en Nouvelle-Aquitaine

Environnement

La région Nouvelle-Aquitaine est l’une des régions les plus exposées au dérèglement climatique. Les forts pics de chaleur qu’elle subie ces dernières semaines et les risques liés à la montée des eaux des prochaines années pousse le Conseil régional à accélérer sa transition écologique. Au total, 86 fiches d’actions prévoient la mise en place d’un plan ambitieux.

La région Nouvelle-Aquitaine est l’une des premièresj à payer les pots cassés du réchauffement climatique. On compte dans ses villes les températures les plus élevées en France lors des pics de chaleur, et les scientifiques s’alarment de plus en plus sur la hausse du niveau de la mer, qui pourrait s’élever d’un mètre supplémentaire d’ici la fin du siècle.

Face à ces nombreux enjeux environnementaux, et avant tout politiques, la région a décidé de mettre en place une politique publique centrée sur le climat. L’objectif : entamer une transformation de la région, pour la rendre plus respectueuse de l’environnement afin de contrer au maximum les effets du dérèglement climatique.

Le 9 juillet, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine s’est réuni lors de la séance plénière, aux côtés de tous les acteurs politiques régionaux. Lors des discussions, il a été proposé 86 fiches d’actions pour contrer le réchauffement climatique. Ces fiches s’appuient sur des rapports scientifiques établis par des comités. D’un côté, le rapport AcclimaTerra sur le changement climatique, et de l’autre, Ecobiose, qui fait état de la biodiversité de la région.

Ces fiches doivent mettre en mouvement toute une série d’actions qui couvriront l’ensemble du territoire. On retrouve notamment des objectifs de santé publique : “Agir sur les perturbateurs endocriniens“, ou de tourisme “faire de la Nouvelle-Aquitaine la première destination de tourisme durable“, ou encore “développer l’usage du vélo“.

Nicolas Thierry, vice-président du conseil régional à l’environnement, qui représente Europe Écologie-Les Verts expliqueC’est ambitieux, bien sûr, mais c’est aussi rassurant d’avoir la volonté de ne laisser aucun sujet sur le côté”. Les fiches d’actions mettent en place un programme à effet immédiat. La participation citoyenne est bien sûr mise en avant, puisqu’il est préconisé de créer un site internet consacré à la transition énergétique et écologique où ils pourront être consultés “sur des sujets d’intérêts généraux qui se traduiront dans les politiques publiques régionales (transports, agriculture, industries…)”.

Un plan ambitieux qui reflète l’urgence climatique actuelle. Les groupes politiques ont longuement débattu pour savoir quelles mesures adopter pour la région. On peut noter par exemple l’objectif de “faire de la Nouvelle-Aquitaine un territoire tendant vers le “zéro déchet” à l’horizon 2030″. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *