Les petites entreprises ont besoin d’innover

Numérique Travail

Dans une étude récente, le cabinet Ricoh Europe annonce que la transition vers une économie « tout numérique » est une menace pour les PME et les TPE qui ne montent pas rapidement dans le train de l’innovation. Une grande partie d’entre elles seraient menacées de faillite.

Pour ne pas devenir victime de la transformation numérique, il va falloir accélérer et très vite la modernisation pourtant en cours du tissu industriel.  Entre les nouvelles réglementations et les mutations de l’économie, la survie de ces boites va passer par une nouvelle analyse de leur marché à travers le prisme du numérique. L’étude se base sur les réponses de 3 000 dirigeants de PME de 23 pays différent. 34 % des sondés déclarent penser faire faillite d’ici à 2020 si leur entreprise ne peut pas innover assez vite et intégrer ces changements majeurs.

Selon l’étude, 56% des sondés déclarent vouloir augmenter les profits de leur entreprise et ils sont 54% à vouloir faire augmenter leur volume d’activité. Ces deux volontés doivent inciter les PME à remettre en question leur habitude de croissance. Pour plus de 9 sur 10 d’entre elles, elles reconnaissent l’impact des bouleversements technologiques en cours dans leur secteur. Malgré ça, près de 60% des sondés considèrent ne pas pouvoir profiter des avantages qui s’en dégagent. Pour 20% et 25% de ces entreprises, elles n’évaluent pas pouvoir tenir le rythme de l’automatisation et suivre les nouvelles réglementations publiques.

Pour Eric Gryson, CEO de Ricoh Belgium / Luxembourg : « Alors que l’étude fait l’effet d’une sonnette d’alarme, la bonne nouvelle est que les dirigeants des PME ont pleinement conscience des changements qui se produisent sur leurs marchés et de la nécessité d’innover. C’est maintenant qu’il faut adopter une attitude proactive et faire directement face à ce bouleversement. Les entreprises qui évaluent mal la façon d’adapter leurs processus et leurs stratégies courent le risque de laisser leur avenir à la merci du hasard. »

Selon l’étude, deux domaines clés doivent concentrer les efforts des entreprises. Les PME doivent s’emparer des nouvelles technologies permettant de développer des liens de proximité avec leur clientèle. Plus de la moitié des sondés reconnaissent ce besoin. Elles doivent également mettre en place des environnements de travail plus souples et plus intelligents pour une innovation plus rapide et plus adaptée à leurs besoins.

Selon Damià Belles, membre de l’équipe informatique du créateur de mode Happy Punt  qui est client de Ricoh : « Jusqu’à présent, notre approche vis à vis de l’innovation consistait à faire de légères modifications pour améliorer notre travail ». Elle ajoute que « maintenant nous cherchons des façons d’innover qui soient plus importantes et plus significatives. Afin d’acquérir des connaissances essentielles sur les nouvelles technologies dans notre industrie, nous développons constamment des relations avec d’autres entreprises et des universités. Ceci nous a conduit à une des périodes les plus passionnantes de notre histoire – travailler avec une entreprise pour utiliser la nanotechnologie avec nos tissus ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *