PSA poursuit sa quête de modernité

Mobilité

Le groupe automobile français PSA a inauguré vendredi 18 janvier son Centre d’Expertise R&D Powertrain (CEP). Le site se situe à Carrières-sous-Poissy dans les Yvelines. Le CEP regroupe l’ensemble des moyens de conception, de développement, d’essais et de validation des chaînes de tractions électrique, essence et diesel du grand constructeur.

En face de l’usine du groupe PSA de Poissy, le CEP s’est installé sur les bords de la Seine. Il regroupe 1300 salariés, l’usine près de 4000 répartis sur 156 hectares. De cette usine sortent jouer après jour des voitures Peugeot, Citroën et DS. Le CEP a coûté environ 60 millions d’euros au groupe et regroupe dorénavant des équipes de techniciens et ingénieurs issues de différents sites franciliens.

L’activité du Centre d’Expertise R&D Powertrain va entièrement être tournée vers la transition énergétique et à la réduction des émissions de CO2. « Le Centre d’expertise Powertrain soutient l’offensive du groupe PSA vers l’électrification. Nos équipes de développement sont résolument engagées dans cette transition pour répondre aux attentes de nos clients et leur proposer des technologies toujours plus efficientes en matière de réduction d’émissions et de consommation d’énergie », a affirmé Gilles Le Borgne, directeur de l’Ingénierie et de la Qualité du groupe PSA durant l’inauguration du site.

Pour poursuivre sa marche en avant vers l’électrification, PSA a du s’associer à la société Nidec par la co-entreprise Nidec-PSA emotors et en a placé le siège dans les locaux du CEP. « Notre activité porte sur le design et la production de machines électriques pour PSA mais aussi pour d’autres constructeurs. C’est pour nous très important d’être intégrés au dispositif technologique de PSA », a souligné son directeur général Alexis Coron.

Dès cette année, un nouveau véhicule du groupe va être mis en vente en version électrique complète ou en version hybride. L’ambition affichée est de pouvoir proposer dès 2025 l’ensemble de la gamme au choix en version moteur thermique ou électriques.

Des investissements conséquents ont également été faits pour le pôle des tests des calculateurs qui est équipé de 56 bancs de dernière génération. « Il y une vingtaine d’années on trouvait une dizaine de calculateurs dans les voitures, aujourd’hui il y en a cinquante ou soixante », a déclaré Eric Tonietto, le patron du département électronique moteur durant l’inauguration.

Les bonnes nouvelles s’accumulent pour PSA. En effet, l’an passé le groupe a dépassé Renault, son rival hexagonal, en chiffres d’affaires en France. « Le groupe PSA a pleinement profité de son excellente gestion du déploiement de la nouvelle norme WLTP pour prendre une longueur d’avance sur la concurrence au troisième quadrimestre », a précisé le constructeur dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *