Téléphone portable

Téléphonie : les dangers

Numérique

Téléphone personnel, professionnel… Toutes les raisons sont bonnes et valables pour posséder un ou plusieurs téléphones. Alors que 97 % de la population française en est équipée, le smartphone présente d’importants risques pour ses utilisateurs. 

De nouveaux appareils qui poussent à la dépendance

Il fut une époque où les téléphones mobiles n’étaient pas greffés à nos mains. Mais cela était sans compter sur les avancées inouïes de la technologie et ce qu’elle est en mesure de proposer. Aujourd’hui, grâce à un smartphone, il est inimaginable, voire impossible de ne pas pouvoir effectuer quelque chose. Du répertoire musical à la bibliothèque de photos, ou encore de l’agenda électronique à l’option tablette graphique, rien n’est occulté par les marques.

Le confort de ces petits appareils nous est devenu indispensable. Et la tendance ne devrait pas faiblir dans les prochaines année. En effet, un tiers de la population mondiale devrait être équipé d’un smartphone d’ici l’année prochaine, selon plusieurs estimations. Mais passer des heures chaque jour rivés sur un petit écran a forcément des conséquences sur notre santé.

Des risques occultés

Plusieurs sondages indiquent que le temps passé par les jeunes de 16 à 24 ans a doublé en un an, atteignant désormais presque 4 heures. Au-delà de ce temps faramineux et de la perte de temps qui en découle, cette consommation présente plusieurs risques pour la santé. Parmi eux :

  • Les yeux : un usage excessif des téléphones portables et des écrans en général impacte le cristallin de l’œil et favorise la myopie.

  • Le sommeil : un des effets qui a été démontré à plusieurs reprises est la conséquence néfaste de la lumière bleue sur le sommeil. L’exposition aux écrans le soir peut provoquer des insomnies ou des difficultés à l’endormissement.

  • Le cerveau : la nocivité des ondes électromagnétiques et plus particulièrement leur éventuel lien avec les cancers du cerveau a été analysée par plusieurs équipes de chercheurs. Les scientifiques expliquent avoir observé une augmentation importante des cancers du cerveau et du cœur chez le rat ayant été exposé de façon intense aux ondes de différentes puissances.

Un problème de plus en plus juvénile

Alors que les scientifiques s’accordent à dire que les smartphones présentent des risques néfastes sur la santé, leurs problèmes semblent être récemment devenus une question de société. En effet, la semaine dernière, le gouvernement a interdit l’utilisation des mobiles dans tous les établissements scolaires de France.

Au cours de sa campagne, le Président de la République s’est engagé à interdire l’usage des téléphones portables. Dans les écoles primaires et au collège. L’usage des téléphones se développe de façon très importante chez les jeunes. Le baromètre du numérique établi par l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) indique que 93 % des 12-17 ans dispose d’un téléphone mobile en 2016 (72 % en 2005)”, explique le texte prévu par la loi.

Le gouvernement veut faire décrocher les jeunes de leurs écrans. “Il faut réduire la consommation virtuelle car les relations sociales à l’école se réduisent parfois à néant avec l’envoi de SMS entre élèves alors qu’ils son juste à coté et aussi favoriser la concentration“, explique le chroniqueur Roland Pérez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *