Corinne Lepage

Glyphosate : “On continue comme ça, c’est formidable ! “

Environnement

Cette semaine, les députés ont rejeté des amendements prévoyant d’interdire le glyphosate d’ici 2021. Alors que cette décision a déçu beaucoup de responsables politiques, notamment Nicolas Hulot, ministre de la transition Ecologique, l’avocate et ancienne ministre de l’Environnement Corinne Lepage s’est également montrée très critique. Invitée dans le journal de Laurent Bazin (Europe 1), elle n’a pas mâché ses mots face à la décision du gouvernement. 

“C’est un totem politique, il faut au moins huit à dix ans pour trouver une alternative”

C’est bien, continuez encore pendant dix ans à nous empoisonner et nous tuer à petit feu, on ne dira rien ! Le centre international de recherches sur le cancer a rendu un avis très clair en expliquant que le glyphosate était un produit cancérigène. Vous avez des problèmes dans le monde entier, qui sont liés au Roundup (nldr : herbicide composé essentiellement de glyphosate). Le glyphosate est son principe actif, mais on met plein de cochonneries en plus pour que ce soit plus efficace et que ça marche mieux. On veut continuer, c’est très bien. Il n’y a pas assez de cancers, de maladies neurodégénératives, mais on continue comme ça, c’est formidable“, déclare excédée, la femme politique

“Le problème du glyphosate n’a pas été découvert hier matin !”

A plusieurs reprises, Laurent Bazin explique qu’on ne peut pas remplacer cet herbicide. Les agriculteurs eux-mêmes demandent du temps pour trouver des alternatives viables. Face à ces propos, Corinne Lepage ne se démonte pas et explique que le problème du glyphosate dure depuis dix ans. Il a été mis sur le marché en 1975. Cela fait dix ans qu’il y a des contestations autour du Roundup et du glyphosate.

Si c’est pour remettre un autre produit toxique, ce n’est pas intéressant“. Ce qu’il faut, selon l’ancienne ministre de l’Environnement, ce sont des  méthodes plus proches de l’agriculture biologique – sans que ce soit nécessairement de l’agriculture biologique -, qui permettent de se passer de ses “cochonneries”.

“L’interdiction sera effective d’ici trois ans, cela sera fait”

Alors que les élus montrent les dents, Benjamin Grivaux, porte-parole du gouvernement, a réagi à la crise en affirmant que l’interdiction sera effective d’ici trois ans. Face à ses affirmations, Corinne Lepage semble quelque peu sceptique. “J’ai tendance à avoir confiance mais là… Si on n’est pas capable d’écrire dans la loi qu’on va le faire, pourquoi voulez-vous qu’on le fasse ? Tout ça est totalement incohérent”.

Afin de réunir et d’aider toutes les victimes, la femme politique a ouvert une plateforme qui permet de rendre compte des dernières décisions de justices concernant les pesticides. “Nous avons jugé utile de réunir tout cela afin que tout le monde puisse avoir accès aux décisions qui ont déjà été rendues“.

Corinne Lepage en est persuadée : un jour, il y aura un procès du glyphosate.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *